Coup de gueule de Sagan: "Ce sera du suicide"

Chris Geiger

24.7.2019

Face à la canicule recensée cette semaine sur les routes du Tour de France, Peter Sagan a exprimé son inquiétude avant les étapes alpestres prévues dès jeudi.

Peter Sagan: "Je ne sais pas pourquoi nous les payons quand ils ne nous protègent pas."
Keystone

37°C: la température moyenne recensée mardi sur les routes du Tour de France était tout simplement indigeste. C'est en tout cas l'avis de Peter Sagan, lequel n'a pas hésité à tirer la sonnette d'alarme à Nîmes à l'issue de la 16e journée.

"J'avais l'impression de rouler dans un four. J'ai dû boire énormément de bidons. A chaque fois, j'en prenais un, puis un autre, puis un autre...", a déploré le maillot vert. Avant de se projetter sur les prochaines sorties alpestres du peloton. "Si on doit aller dans les montagnes, ce sera du suicide."

Le Slovaque (29 ans) a également taclé l'association internationale des coureurs cyclistes professionnels. Selon le sprinteur de la Bora-Hansgrohe, cette dernière n'a pas défendu les intérêts des coureurs quant à cette canicule. "Je pense que la CPA devrait faire quelque chose. Je ne sais pas pourquoi nous les payons quand ils ne nous protègent pas."

En revanche, les commissaires UCI ont décidé de s'adapter à la touffeur (36°C) qui sera encore présente mercredi sur les 200 bornes reliant le Pont du Gard à Gap. Sur demande des coureurs, les délais seront ainsi calculés sur le groupe des principaux favoris du général, et non sur les échappés comme c'est généralement le cas.

Une décision qui devrait satisfaire le triple champion du monde (2015, 2016, 2017).

Retour à la page d'accueilRetour au sport