De champion olympique à assaillant du Capitole !

Nicolas Larchevêque

19.1.2021

Klete Keller, quintuple médaillé olympique en natation, a été reconnu la semaine passée comme l'un des manifestants pro-Trump ayant envahi le Capitole à Washington le 6 janvier dernier.

Le champion olympique Klete Keller a participé à l'assaut du Capitole le 6 janvier dernier.
Keystone

Klete Keller, ancien nageur professionnel et double champion olympique, est dans la tourmente. L'Américain a en effet été identifié la semaine dernière comme l'un des assaillants du Capitole des États-Unis.

Arborant sa veste de la fédération de natation de son pays, ce géant de 2m01 a été reconnu sur une vidéo diffusée sur le site conservateur "Townhall" par d'anciens coéquipiers et entraîneurs. Depuis, il a été inculpé par la justice de trois chefs d'accusation : intrusion illégale dans l'enceinte du siège du Congrès américain, conduite violente ou troubles à l'ordre public et obstruction aux forces de l'ordre.

Selon les informations du média spécialisé "SwimSwam" - relayées par le journal "L'Equipe" -, Keller risque jusqu'à 5 ans de prison et une amende de 250'000 dollars. Son implication dans le chaos de Washington, qui a coûté la vie à quatre civils et à un policier, a provoqué une grande vague d'émotion au sein de sa discipline. Entre indignation et incompréhension, plusieurs voix se sont élevées.

"Il n'est pas ce que les gens pensent ou font de lui. Ce n'est qu'un grand gars au coeur tendre", a notamment affirmé Jon Urbanchek, selon les propos repris par le quotidien français. Le célèbre entraîneur américain de 85 ans avait pris sous son aile Keller durant plusieurs années à l'université de Michigan.

Le double champion olympique du 50 mètres (en 2000 et en 2004) Gary Hall Jr, qui a fréquenté ce dernier en équipe nationale, a également livré son avis. "Ce qu'ont fait les manifestants en prenant d'assaut le Capitole est méprisable et je condamne ce comportement. Mais j'ai le coeur brisé. Je ressens un poids énorme en sachant que Klete est impliqué là-dedans. Parce que, derrière ce gâchis, il y a un gars convenable dont ses coéquipiers auraient dû se soucier profondément."

Klete Keller : "Je n'étais pas heureux" 

En effet, après avoir mis un terme à sa carrière sportive en 2008, l'athlète de 38 ans a vécu une rude descente aux enfers. Il a notamment divorcé en 2014 et a perdu durant 4 ans le droit de visite pour ses trois enfants. Enchaînant les boulots, le natif de Phoenix a terminé à la rue et a été contraint de vivre pendant 10 mois dans sa voiture.

"J'ai eu beaucoup de difficultés à accepter qui j'étais sans la natation dans ma vie. Je n'étais pas heureux dans mon boulot, pas vraiment dans mon mariage. Comme une perte d'identité. Nageur, vous devez être égoïste à un degré extrême si vous voulez réussir. En tant que père et mari, vous devez être désintéressé... Et je ne l'étais pas", avait-il expliqué dans une interview - supprimée depuis l'assaut du Capitole - à la fédération de natation des USA.

Il faut dire que Klete Keller avait excellé dans son domaine. Il a ainsi décroché à deux reprises l'or olympique avec le relais du 4 x 200 mètres en 2004 à Athènes et en 2008 à Pékin. De plus, il a remporté la médaille d'argent à Sydney en 2000 dans cette même discipline. Il compte également deux breloques de bronze individuelles en 400 m nage libre, obtenues en 2000 et en 2004.




Retour à la page d'accueilRetour au sport