Tenant du titre, Desplanches se pare d'argent

ats

20.5.2021 - 19:42

ats

20.5.2021 - 19:42

Jérémy Desplanches doit se contenter de la médaille d'argent sur 200 m 4 nages aux Européens en grand bassin de Budapest. Le tenant du titre, crédité d'un chrono de 1'56''95, a été battu sur le fil par l'inattendu Espagnol Hugo Gonzalez de Oliveira (1'56''76).

Jeremy Desplanches of Switzerland competes in the men's 200m Individual Medley (IM) Heats during the swimming events of the LEN European Aquatics Championships in Budapest, Hungary, Wednesday, 19 May 2021. (KEYSTONE/Patrick B. Kraemer)
Jérémy Desplanches a manqué de peu le doublé aux Européens en grand bassin de Budapest.
KEYSTONE

Le Genevois, qui fêtera ses 27 ans le 7 août – soit à la veille de la cérémonie de clôture des JO de Tokyo, décroche néanmoins une troisième médaille consécutive dans un grand rendez-vous. Il s'était paré d'argent aux Mondiaux de Gwangju en 2019.

Jérémy Desplanches aurait d'ailleurs cueilli l'or jeudi soir s'il s'était montré aussi rapide qu'en Corée du Sud, où il avait établi son record de Suisse en 1'56''56. Il n'était d'ailleurs plus descendu sous les 1'57'' depuis ces Mondiaux.

La déception est grande pour Jérémy Desplanches. L'or semblait à sa portée après la portion de brasse, sa discipline forte. Il pointait alors en tête, avec 0''32 d'avance sur son dauphin provisoire Alberto Razzetti, qui s'est paré de bronze en 1'57''25. Mais il n'a rien pu faire devant le finish d'Hugo Gonzalez De Oliveira (22 ans).

«Il me reste deux mois»

Jérémy Desplanches saura toutefois oublier rapidement cet échec tout relatif. Le grand blond n'a cessé de répéter depuis son sacre européen de Glasgow en 2018 que les JO de Tokyo étaient son ultime objectif. Il lui reste un peu plus de deux mois pour peaufiner sa forme à Nice et atteindre son pic de forme.

«C'était une course vraiment dure. Mon chrono n'est pas mauvais, mais c'était difficile sur la fin. Mes jambes me font mal», a expliqué le Genevois, qui avait déjà souffert sur la dernière longueur en crawl en finale des Mondiaux 2019. «Il me reste deux mois d'entraînement pour finir cette course proprement.»



ats