Athletissima Ditaji Kambundji aura fort à faire sur le 100 m haies

ATS

29.6.2023 - 16:07

Contrairement à sa soeur Mujinga, Ditaji Kambundji a pu disputer une saison pleine jusqu'ici. Mais la jeune Bernoise aura de la concurrence sur un 100 m haies de très haut niveau à Athletissima.

Ditaji Kambundji aura de la concurrence sur un 100 m haies de très haut niveau à Lausanne.
Ditaji Kambundji aura de la concurrence sur un 100 m haies de très haut niveau à Lausanne.
Keystone

29.6.2023 - 16:07

Elle n'arrive pas à la Pontaise avec le sentiment de pouvoir aller chercher le record de Suisse, mais Ditaji Kambundji a pu réparer son erreur de Chorzow lors des Championnats européens de première division. En Pologne, elle avait été éliminée à la suite d'un faux départ. Passée par le meeting d'Ostrava mardi, elle avait terminé 2e en 12''99, soit assez loin de ses standards, puisqu'elle a couru en 12''78 au début du mois à Hengelo.

«J'espère être de plus en plus en forme pour monter en puissance, avoue-t-elle. C'est ma première Diamond League cette saison.» Lorsqu'on lui demande quels sont ses buts cette saison, la jeune sprinteuse ne se cache pas: «Le record de Suisse, c'est un but que j'aimerais pouvoir atteindre cette année.» Pour rappel, cette meilleure marque nationale est détenue par Lisa Urech en 12''62. Ditaji Kambundji reste pour l'heure à 12''70. «C'est toujours difficile de dire ce qu'on a dans les jambes», ajoute celle qui a décroché le bronze du 60 m haies aux Européens en salle en Turquie cet hiver.

La petite soeur de Mujinga a aussi opéré quelques changements au niveau de ses entraînements. En plus de son travail avec Florian Clivaz, la Bernoise de 21 ans se déplace à Bâle deux à trois fois par semaine pour s'entraîner avec Claudine Müller, celle qui s'occupe aussi du hurdleur bâlois Jason Joseph.

«J'ai dû m'adapter avec ma nouvelle coach, voir ce qui marche et ce qui ne marche pas, conclut-elle. La saison en salle a permis d'adapter des choses pour l'été. Et comme nous étions assez contentes, il n'y a pas eu besoin de faire beaucoup de corrections.»

Vendredi, Ditaji Kambundji aura de sacrées locomotives pour la tirer, avec notamment la championne olympique Jasmine Camacho-Quinn, la recordwoman du monde Tobi Amusan ou encore l'Américaine Alaysha Johnson.

ATS