Basketball

Fribourg Olympic entre sur la scène européenne

jfd, ats

14.9.2021 - 17:17

jfd, ats

14.9.2021 - 17:17

La campagne européenne de Fribourg Olympic commence mercredi à Athènes par les qualifications pour la Champions League. Les Olympiens affrontent Split et espèrent bien jouer la finale vendredi.

La campagne européenne de Fribourg Olympic commence mercredi à Athènes.
La campagne européenne de Fribourg Olympic commence mercredi à Athènes.
KEYSTONE

Revivre les belles émotions de la saison 2018/19, voilà l'objectif européen de Fribourg Olympic en Grèce. Et pour parvenir à cela, il va falloir gagner deux matches, à commencer par celui de mercredi face aux Croates de Split. «La donne est assez simple, résume Natan Jurkovitz. On est à deux victoires d'une belle campagne européenne et à une défaite de rentrer à la maison.»

Car en cas de revers mercredi ou vendredi, les Fribourgeois tireraient un trait sur leur saison continentale. Alors qu'il pourrait tenter sa chance en Europe Cup, le champion de Suisse a d'ores et déjà annoncé qu'il ne jouerait pas cette compétition. En cause, les coûts engendrés et le manque de certitudes entourant la réception des matches à St-Léonard.

«Bien sûr que c'est décevant de ne pas avoir l'opportunité de jouer une autre Coupe d'Europe, explique l'intérieur fribourgeois. Mais le président nous a bien présenté la santé financière du club et on a compris. En plus on a une super équipe et on a tous signé pour deux ans, ce qui veut dire qu'on aura potentiellement une autre chance la saison prochaine.»

Dans leur bulle sanitaire

Tout peut donc se jouer sur un match et il faut l'accepter. «En fait, cela facilite notre travail dans le sens où il n'est pas question de gérer, précise ce spécialiste du basket 3x3. Il va falloir donner le maximum et avoir assez de gaz pour la suite. Mais il n'y a pas de calculs ni de points average pour venir polluer notre esprit.»

Dans leur bulle sanitaire à l'hôtel – la dernière espère Jurkovitz – les joueurs d'Olympic font leur stretching avant de prendre le bus pour 45 minutes jusqu'à la salle de Peristeri qui accueille ces qualifications. C'est aussi là qu'ils ont leurs causeries et que le coach les prépare à affronter Split.

«Une équipe jeune, note Jurkovitz. Il y en a plusieurs qui ont fait les qualifications olympiques avec la Croatie. C'est une équipe qui court beaucoup et qui joue intelligemment.»

Petar Aleksic doit composer avec un groupe de onze joueurs pour ce déplacement dans la capitale grecque. Onze, car Robert Zinn a attrapé le covid et les derniers tests PCR sont tous retournés positifs, malheureusement.

Un groupe alléchant

Si Fribourg décroche son ticket pour la phase de groupes, il sera versé dans le groupe G avec les Israéliens de Hapoel Holon, les Turcs de Darussafaka Tekfen et les Italiens de Happy Casa Brindisi. Le format de cette compétition est assez simple. Les huit premiers de groupe sont qualifiés pour les huitièmes de finale, les huit derniers sont éliminés, alors que les deuxièmes et troisièmes doivent assurer leur place via des pré-play-off.

«C'est très alléchant, conclut Jurkovitz en évoquant les noms des possibles adversaires. Holon a fait de belles acquisitions à l'entre-saison et Tekfen et Brindisi sont très solides. Ce serait vraiment génial de pouvoir les défier.»

jfd, ats