L'année 2019 a été faste pour Antidoping Suisse

ATS

5.5.2020

Antidoping Suisse a connu une année 2019 positive. L'institution a pu «atteindre, même dépasser, ses objectifs annuels», avec plus de 2000 contrôles effectués.

Antidoping Suisse a effectué plus de 2000 contrôles en 2019.
Keystone

Dans son bilan annuel communiqué mardi, l'Agence antidopage explique avoir mené au total 2017 contrôles antidopage, dont 1344 hors-compétition et 673 en compétition. Sa chambre disciplinaire, elle, a rendu six décisions concernant la violation des règles antidopage. Celles-ci ont découlé sur des suspensions allant de 12 à 48 mois. Parmi ces cas, deux concernent la prise de testostérone. Les autres portent sur la consommation de SARMS, de modulateurs hormonaux et métaboliques, de cocaïne et de cannabis.

Par ailleurs, Antidoping Suisse explique avoir été impliquée dans l'Opération Aderlass, qui a conduit à la révélation d'un réseau de dopage sanguin organisé autour d'un médecin du sport allemand lors des Championnats du monde de ski nordique d'Innsbruck en février 2019. «Antidoping Suisse a, depuis les prémices, été en contact avec les autorités allemandes et autrichiennes ainsi qu'avec les agences antidopage», précise l'agence.

Au niveau national, la coordination avec la police fédérale Fedpol et les ministères publics a démontré l'importance de consacrer des moyens à ce travail d'enquête. Un poste de travail supplémentaire sera ainsi créé pour s'y consacrer.

Antidoping suisse note également que ses finances se portent bien, avec une réduction des dépenses de 142'000 francs sur l'année écoulée.

Retour à la page d'accueilRetour au sport