Le jour de gloire pour Marc Hirschi ?

ATS

27.9.2020 - 06:00

Pour la première fois depuis des années, l'un des favoris du Championnat du monde sur route dimanche à Imola sera suisse. Le Bernois Marc Hirschi veut prolonger son état de grâce du Tour de France.

Marc Hirschi va-t-il frapper un grand coup aux Mondiaux d'Imola.
Keystone

Depuis le début du 21e siècle, les routiers suisses n'ont brillé qu'à des rares occasions aux Mondiaux. La médaille de bronze de Stefan Küng l'année dernière – la première des Suisses depuis Markus Zberg en 1999 à Vérone – représente l'exception. Fabian Cancellara n'a jamais pu faire mieux que 4e (à Copenhague en 2011) et Küng ne figurait pas dans le cercle des favoris au Yorkshire.

Cette année, la situation se présente différemment: Avec Marc Hirschi, la Suisse possède un atout dans sa manche pour la course au maillot arc-en-ciel. Le Bernois de 22 ans a prouvé à l'occasion de sa première participation à un grand tour qu'il pourra jouer un rôle dimanche malgré son jeune âge. Une victoire d'étape à Sarrans, le titre de plus combatif du Tour, Hirschi s'est fait une sacrée publicité sur les routes de France.

Deux ans après son titre mondial M23 à Innsbruck, Hirschi prendra part à son deuxième Championnat du monde dans l'élite comme leader d'une sélection helvétique de six coureurs. Michael Albasini (39 ans), Enrico Gasparotto (38), Michael Schär (33), Silvan Dillier (30) et Simon Pellaud (27) devront se mettre au service du puncheur de la Sunweb.

Aujourd'hui, plus personne ne sous-estimera Hirschi. Surtout sur un tracé du Championnat du monde qui semble dessiné pour ses qualités. Le parcours de 9 tours de 29 km (total de 258 km et 5000 m de dénivellation) correspond à une classique ardennaise. Ce n'est peut-être pas assez sélectif pour un vrai grimpeur mais beaucoup trop exigeant pour un sprinter.

Deux côtes sévères (Mazzolano et Cima Gallisterna) vont rendre le circuit usant. La pluie devrait s'inviter dimanche sur les alentours de l'Autodrome Ferrari à Imola. Pour Hirschi, reste quand même l'inconnue d'une distance totale supérieure à 250 km. Sera-t-il encore présent pour accompagner, voire attaquer les plus routiniers ?

Van Aert le grand favori

Hirschi fait partie d'une liste élargie de favoris, emmenée par le Belge Wout van Aerts. Le triple champion du monde de cyclocross est tout simplement ahurissant depuis la reprise du World Tour le 1er août. Il a remporté entre autres la semi-classique Strade Bianche, le monument Milan – San Remo et deux étapes du Tour de France. Le parcours du Mondial lui est bien sûr favorable.

Les coureurs couronnés par le passé ne portaient que rarement l'étiquette de grand favori. A van Aert de prouver le contraire. Son compatriote Greg van Avermaet fera un leader de rechange tout à fait convenable pour les Belges au cas où tout ne se déroulerait pas selon leurs plans.

Le Danois Jakob Fuglsang est l'un des rares favoris qui n'a pas disputé le Tour de France récemment. Le Français Julian Alaphilippe et le Polonais Michal Kwiatkowski, tous les deux vainqueurs d'étape sur la Grand Boucle, seront à suivre de près. Le podium du Tour de France sera au départ avec les Slovènes Tadej Pogacar et Primoz Roglic et l'Australien Richie Porte. Le gage de suivre une course passionnante dimanche en Emilie-Romagne.

Retour à la page d'accueilRetour au sport