Les Suisses brillent encore: cinq places en finale

ATS

4.10.2017 - 12:52

Genève

Les gymnastes suisses ont brillé lors des qualifications aux Mondiaux de Montréal. Ils ont décroché cinq places en finale, dont trois pour le seul Pablo Brägger. Ils ont ainsi confirmé avec éclat leurs excellentes performances des derniers mois.

Le Saint-Gallois Pablo Brägger (2e) et l'Argovien Oliver Hegi (4e) peuvent rêver d'une médaille à la barre fixe, comme lors des Européens de Cluj-Napoca au printemps quand ils avaient réussi un superbe doublé. Brägger s'est dit très satisfait de sa prestation.

Le champion d'Europe en titre n'a été devancé que par le Néerlandais Epke Zonderland, double champion du monde et aussi champion olympique. Hegi, 4e derrière le Croate Tin Srbic, n'est qu'à un dixième de point du leader et peut lui aussi encore rêver de podium.

Bonus

Malgré sa situation enviable, Pablo Brägger refuse de spéculer sur une médaille. "J'ai fait mieux que ce que je devais faire. Tout ce qui viendra ensuite sera du bonus", a-t-il dit.

Entraîneur national, Bernhard Flück ne masquait pas sa satisfaction au terme de la journée. "Nous pouvons être fiers de nos gymnastes", a-t-il dit. "Mais maintenant, ça va vraiment commencer".

La qualification du duo suisse pour la finale de la barre fixe comporte une dimension historique indéniable: jamais depuis les années 50 deux Suisses ne s'étaient hissés ensemble dans une finale mondiale à un même agrès.

Il y a eu deux Helvètes en finale pour la dernière fois lors des Mondiaux 1999 à San Juan. A l'époque, il s'agissait de Donghua Li (cheval d'arçons) et de Dieter Rehm (saut). Ce dernier a décroché ce qui reste l'ultime médaille mondiale suisse en 1999 à Tanjin, toujours au saut.

En verve

Brägger, décidément en verve, s'est aussi qualifié pour la finale aux barres parallèles, qui aura lieu dimanche également. Classé 9e, il a profité de la règle qui limite à deux athlètes par pays les places en finale pour un même agrès. Le Chinois Xiao Ruoteng a donc dû lui laisser sa place.

Le Saint-Gallois a en outre obtenu sa place en finale du concours général avec son 9e rang, tout comme le Zurichois Eddy Yusof (19e) malgré trois chutes. Les deux hommes seront en lice jeudi pour ce concours. Le Cubain Manrique Larduet a été le meilleur lors de la qualification.

Celle-ci a été marquée par l'abandon sur blessure du favori japonais Kohei Uchimura (28 ans), qui restait sur six titres mondiaux consécutifs. Il est aussi double champion olympique (2012/2016). Uchimura s'est fait mal à un pied à la réception d'un saut.

Retour à la page d'accueil

ATS