Les Suissesses à l'assaut des Etats-Unis

ats

26.10.2021 - 19:12

ats

26.10.2021 - 19:12

Les golfeuses romandes s'exportent bien. Albane Valenzuela et Morgane Métraux pourraient bientôt être rejointes par d'autres athlètes sur le prestigieux circuit américain LGPA.

Morgane Métraux est entrée dans le monde pro avec une base près d'Orlando en Floride.
KEYSTONE

Evelyn Orley fut une pionnière au début des années 90. La Zurichoise de 55 ans s'était établie pendant un moment sur le LGPA avant de perdre le droit de jouer à la fin de 1993. Il a ensuite fallu attendre 26 ans avant de retrouver une Suissesse à ce niveau. Ce passage à vide du golf féminin helvétique est comparable à celui des hommes, qui n'ont même pas été régulièrement représentés sur le PGA Tour européen depuis fin 2004 jusqu'à aujourd'hui. Et le circuit européen est loin derrière le circuit américain en ce qui concerne les critères les plus importants (nombre de tournois, prize money).

Valenzuela et les soeurs Métraux

Ce fut donc un moment historique lorsque la Genevoise Albane Valenzuela, qui venait d'avoir 22 ans, a obtenu le droit de participer au LGPA Tour à la fin 2019 au terme d'une difficile qualification et en tant que l'une des meilleures amatrices au monde. Elle est passée instantanément chez les pros, bien qu'elle n'ait pu terminer ses études universitaires aux États-Unis qu'au printemps 2020.

Un an plus tôt – en 2018 – les talentueuses sœurs lausannoises Kim et Morgane Métraux sont passées chez les pros. Kim, 26 ans, et Morgane, 24 ans, avaient également obtenu des résultats remarquables sur le circuit amateur. Elles sont entrées ensemble dans le monde pro avec une base près d'Orlando en Floride. Là elles sont pu s'entraîner et vivre leur sport à fond.

Elles n'ont toutefois pas atteint le LGPA Tour de la même façon. Kim a joué des tournois en Europe sur le Ladies European Tour (LET), tandis que Morgane s'est essayée au Symetra Tour, le deuxième circuit le plus renommé des Etats-Unis, qui est surtout fréquenté par les jeunes joueuses.

Trois chemins différents

Sur le Symetra Tour, les conditions d'ascension sont rudes. A la fin de la saison, les dix premières du classement général obtiennent leur carte du LPGA Tour pour la saison suivante, tandis que la 11e et ses suivantes repartent pratiquement les mains vides. Avant le dernier tournoi du Symetra Tour 2021, Morgane Métraux occupait la 10e place. Elle a pris la 17e place du dernier tournoi et a gagné une place au classement final. Voilà pourquoi deux golfeuses suisses joueront sur l'an prochain sur le LGPA.

Morgane, la plus jeune, a été plus rapide que sa sœur. Cependant, les récentes performances de Kim Métraux montrent qu'elle a tout autant de potentiel et de capacités. La Suisse pourrait donc bientôt se retrouver avec un trio. Il est d'ailleurs assez amusant de noter que les trois femmes ont choisi trois parcours différents pour accéder au circuit le plus important.

Relevons encore que l'égalité salariale au niveau du golf n'est pas encore d'actualité, même aux Etats-Unis. Rien qu'en termes de prize money, les hommes peuvent gagner environ quatre fois plus que les femmes. Mais les montants absolus ne sont pas mauvais pour les golfeuses. Les tournois les moins bien dotés rapportent 1,5 million de dollars, tandis que les tournois les plus importants, les «majors», peuvent rapporter jusqu'à 5,5 millions de dollars. En 2022, les Romandes pourraient aussi avoir une part de ce gros gâteau.

ats