Kipchoge marque l'histoire du marathon!

ATS

12.10.2019 - 10:47

Eliud Kipchoge a réussi son pari. Le Kényan est devenu samedi à Vienne, avec l'aide de 41 lièvres parmi lesquels le Genevois Julien Wanders, le premier homme à courir le marathon en moins de 2h. Il a coupé la ligne d'arrivée en 1h59'40''2.

1:59:40 – die Marathon-Schallmauer ist gefallen

1:59:40 – die Marathon-Schallmauer ist gefallen

Bei perfekten Bedingungen läuft Eliud Kipchoge als erster Mensch der Welt die 42,195 Kilometer in weniger als zwei Stunden.

12.10.2019

Champion olympique 2016 et recordman du monde de la discipline (2h01'39'' à Berlin en 2018), Eliud Kipchoge avait manqué une première tentative en mai 2017 sur le circuit automobile de Monza. Le Kényan de 34 ans avait alors réalisé 2h00'25''.

Aucun détail n'avait été laissé au hasard pour cette tentative viennoise, qui ne sera pas homologuée comme nouveau record du monde. Précédés d'une voiture, les lièvres ont assuré une moyenne de 2'50'' au km, à quelques très rares exceptions, sur des bases de 1h59'50''.

«Marquer l'histoire, c'était mon but. Je suis un homme heureux. Il n'y a pas de limites humaines», a confié au micro des organisateurs Eliud Kipchoge après son exploit, qu'il compare à «marcher sur la Lune» pour la première fois.

Eliud Kipchoge a parcouru seul les derniers 500 mètres, accélérant même la cadence sous les encouragements de ses lièvres. Julien Wanders était le capitaine du quatrième groupe de «pacemakers», qui a assuré le tempo entre les km 15 et 20.

Un événement médiatique plus qu'un exploit?

C'est dans l'ancienne réserve de chasse du Prater, dans le centre de Vienne, qu'a lieu l'expérience qui ne manque pas de susciter quelques critiques. Certains estiment qu'il s'agit davantage d'un événement médiatique et commercial que d'un exploit sportif.

Pour mettre son champion dans les meilleures conditions, le sponsor n'a rien laissé au hasard: trois mois et demi de préparation du tracé, un parcours asphalté pour ne présenter aucune imperfection, une piste testée à maintes reprises notamment grâce à des logiciels de simulation, un jour et un horaire choisis en fonction de conditions météo favorables et même... la chute automnale des feuilles des arbres contrôlée de près.

ATS

Retour à la page d'accueilRetour au sport