Mauro Schmid

«Ma victoire au Giro n'était pas un succès isolé»

ATS

5.5.2022 - 10:31

Mauro Schmid revient sur le Giro un an après s'y être révélé. Alors néo-professionnel, le Zurichois avait signé une superbe victoire lors de la 11e étape en Toscane qui se déroulait en partie sur les routes empruntées lors des Strade bianche.

Mauro Schmid avait signé une superbe victoire lors de la 11e étape du Giro 2021.
Keystone

ATS

5.5.2022 - 10:31

Pour sa première participation à un Grand Tour, Schmid avait fait fort. A 22 ans, il revient donc sur le Giro, mais dans une nouvelle équipe. La disparition du Team Qhubeka Assos à fin 2021 n'a pas laissé le jeune Suisse au bord de la route. Ses performances ont été remarquées, et il a retrouvé de l'embauche avec l'une des meilleures formations du peloton, la Quick Step-Alpha Vinyl. L'équipe belge a fêté 65 victoires en 2021, dont 25 sur le World Tour.

Tous pour un

Très forte collectivement, avec une philosophie claire selon laquelle chacun travaille pour les autres, la Quick Step dispose d'un effectif très riche dont les stars sont le double champion du monde français Julian Alaphilippe, la légende britannique du sprint Mark Cavendish ou encore le jeune et talentueux Belge Remco Evenepoel, récent vainqueur de Liège – Bastogne – Liège.

Quand Schmid s'est présenté au camp d'entraînement, il ne savait pas vraiment où il mettait les pieds. Mais ses premières impressions ont été positives. «J'ai été très bien accueilli. Il y a une super ambiance dans l'équipe et nous sommes tous motivés pour travailler ensemble. Chacun partage la même philosophie, et c'est sans doute une partie importante de nos succès», explique le Zurichois.

La hiérarchie ouverte signifie que les stars peuvent aussi ponctuellement se mettre au service d'un équipier. Selon les circonstances, un coureur comme Mauro Schmid peut jouir de la liberté d'action nécessaire pour aller chercher un excellent résultat.

Sur la bonne voie

Le Suisse a déjà montré qu'il avait les dispositions pour finir devant. En février, il a fini 2e d'une étape du Tour d'Oman. Et à fin mars, il a remporté la 1re étape de la Semaine internationale Coppi et Bartali en Italie.

«Cela m'a montré que ma victoire au Giro n'était pas un succès isolé et que j'étais sur la bonne voie pour obtenir de bons résultats dans d'autres courses», dit-il. Schmid estime avoir effectué «un gros pas dans la bonne direction quand il s'agit d'exprimer son potentiel» dans le final des courses.

Le Zurichois est un cycliste éclectique. Il a fait du VTT à un bon niveau comme junior, s'est illustré en cyclocross et a aussi disputé les Jeux olympiques sur piste avec l'équipe suisse de poursuite. Il veut désormais se spécialiser et continuer sa progression. A 22 ans, il est encore très jeune et son corps n'a pas encore atteint sa maturité.

Aider Cavendish dans les sprints

Après avoir surmonté une grippe au début avril, Mauro Schmid est prêt pour une épreuve de trois semaines. Il a démontré une bonne condition la semaine dernière lors du Tour de Romandie, avec deux places dans le top 10. «J'ai été agréablement surpris», a-t-il expliqué.

Sur ce Giro, Quick Step va notamment se concentrer sur les arrivées au sprint. «Notre objectif principal sera de gagner autant d'étapes que possible. Mark Cavendish est notre homme fort pour les sprints, il sera protégé lors des étapes de plaine. Dans les autres, on pourra avoir pas mal de liberté», dixit Schmid, qui espère bien en profiter pour tenter d'aller cueillir un nouveau succès.

«Il y a deux ou trois étapes qui, de par leur profil, pourraient me convenir. Je vais essayer de me glisser dans l'une ou l'autre échappée. Mais seulement quand il y aura de vraies chances d'aller au bout. Je ne suis pas intéressé à m'échapper juste pour passer à la télévision.»

ATS