Milwaukee aura de la peine à répéter son exploit

jfd, ats

18.10.2021 - 13:25

jfd, ats

18.10.2021 - 13:25

La saison NBA commence dans la nuit de mardi à mercredi avec deux affiches mettant aux prises des prétendants au titre. Il s'agit de Milwaukee-Brooklyn et de Lakers-Warriors.

Milwaukee et Giannis Antetokounmpo auront de la peine à répéter leur exploit.
KEYSTONE

Duel de mégalopoles pour cette saison? Bataille des deux plus gros marchés pour le titre suprême? C’est fort possible au vu des effectifs et si l'on regarde les tendances des bookmakers.

La meilleure cote à l’heure actuelle va aux Brooklyn Nets. Et pourtant, ces derniers ont plutôt fait l'actualité pour la non-vaccination de leur star Kyrie Irving. Mais l'effectif des Nets s'appuie sur un Big 3 ultra solide si Irving décide enfin de passer par la case piqûre, comme l'écrasante majorité des joueurs NBA. Car en plus du meneur de jeu et ancien comparse de LeBron James à Cleveland, le club new-yorkais peut compter sur James Harden et Kevin Durant.

Après avoir mené les Etats-Unis à l'or olympique à Tokyo, «KD» ajouterait volontiers un troisième titre NBA à sa collection. Avec près de 35 points de moyenne lors des derniers play-off, l'ancien coéquipier de Thabo Sefolosha à Oklahoma City a tenu cette formation à bout de bras.

Et il peut compter sur un casting alléchant pour servir ses ambitieux desseins. Blake Griffin, LaMarcus Aldridge, Patty Mills ou encore Paul Millsap sont autant de vétérans qui seront certainement très utiles lors de la «postseason».

Trois stars, un seul ballon

A Los Angeles, c’est du côté des Lakers qu'il faut aller chercher les autres favoris. Parce que premièrement toute équipe qui a la chance de compter sur LeBron James dans ses rangs se doit d'être considérée comme faisant partie des prétendants au titre, et ensuite parce que les Lakers ont ajouté un homme à la paire James-Davis depuis leur sacre de 2020 pour former un «Monster Trio».

Avec l’arrivée de Russell Westbrook, la machine à triple double, LA fait forcément peur. Pour accompagner cette hydre à trois têtes, on retrouve quelques chasseurs de bagues comme Kent Bazemore, Carmelo Anthony, DeAndre Jordan, Trevor Ariza ou encore Dwight Howard.

Sur le papier, les Lakers ressemblent logiquement à un casting hollywoodien, mais on le sait en basket, il n'y a qu'un seul ballon. Le succès des Californiens dépendra donc de la capacité de chacun à se mettre au service du collectif. Et si la présaison ne représente pas une garantie pour juger de l’état de forme d'une formation constellée de vétérans rompus à l'exigence du calendrier NBA, le fait de rendre une fiche de 0-6 avec des défaites de plus de 15 points interpelle. Même si tout pourrait être balayé dès le coup d’envoi du championnat.

Les Bucks et les Suns en embuscade

Derrière ces deux poids lourds, on retrouve le champion en titre Milwaukee qui peut toujours compter sur sa perle grecque Giannis Antetokounmpo. Monstrueux en play-off et en finale, «The Greek Freak» va encore une fois devoir porter son équipe sur ses larges épaules, même si Khris Middleton et Jrue Holiday sont plus que de simples faire-valoir.

Finaliste malheureux le printemps dernier, Phoenix doit confirmer. Mais la franchise de l'Arizona possède un excellent noyau autour de Devin Booker, avec le vétéran Chris Paul et les jeunes DeAndre Ayton et Mikal Bridges. Seule ombre au tableau, les discussions de prolongation de contrat d'Ayton, premier choix de la draft 2018. Bien décidé à optimiser ses revenus, le centre souhaite bénéficier d'un contrat maximal, ce qui ferait passer les Suns au-delà de la luxury tax. Et le propriétaire Robert Sarver affiche une certaine réticence à ouvrir son porte-monnaie.

Atlanta pour une surprise

A l'Est, les Hawks de Clint Capela pourraient bien créer la surprise. Battus en six matches la saison passée par le futur champion en finale de Conférence, les Hawks ont pour eux la jeunesse et désormais de l'expérience des grands rendez-vous. Avec Capela, Atlanta peut s'appuyer sur le meilleur rebondeur de la ligue, et avec Trae Young sur l'un des meneurs les plus électrisants de NBA.

jfd, ats