Noah Lyles et Birhanu Balew, stars d'Athletissima 2018

5.7.2018 - 22:47, ATS

Sur 200 m, Noah Lyles a égalé sa propre meilleure performance mondiale de l'année en 19''69, alors que Birhanu Balew a signé, sur 5000 m, l'autre meilleur chrono de l'année en 13'01''09.

Noah Lyles a égalé sa propre meilleure performance mondiale de l'année sur 200 m en 19''69.
Keystone

L'édition 2018 d'Athletissima a tenu ses promesses, et pas seulement grâce aux records de Suisse du 100 m et du 4x100 m dames. La nouvelle pépite du sprint américain Noah Lyles a égalé sa propre meilleure performance mondiale de l'année sur 200 m, fusant en 19''69. Birhanu Balew a signé l'autre meilleur chrono 2018, sur 5000 m (13'01''09).

Noah Lyles, qui fêtera ses 21 ans le 18 juillet, a nettement dominé le duel qui l'opposait à son compatriote et - forcément - rival Michael Norman (21 ans en décembre). Ce dernier a terminé au 2e rang en 19''88, à quatre centièmes de son meilleur temps de l'année.

"Je suis content de ma performance. Je suis revenu à mon meilleur niveau, mais j'en veux plus, et j'espérais d'ailleurs faire mieux. Je dois améliorer ma technique dans les virages notamment", a expliqué Noah Lyles. "Mais je suis ravi. J'aime cette atmosphère, elle me permet de donner le meilleur de moi-même. J'ai dit hier (réd: mercredi) que je voulais devenir une icône, et la constance est déjà un premier pas", a-t-il ajouté.

Wanders déçu

Birhanu Balew s'est imposé au finish dans ce qui fut le 5000 m le plus rapide de la saison, devançant de 1''58 tout de même son dauphin éthiopien Selemon Barega. Les quatre premiers ont d'ailleurs fait mieux que l'ancienne meilleure performance mondiale de la saison.

Dans ce contexte, Julien Wanders n'avait aucune chance de s'illustrer. L'espoir genevois n'a, comme on pouvait le craindre, pas pu suivre le train d'enfer imposé par les meilleurs spécialistes de demi-fond de la planète. Il a terminé 13e en 13'36''24, à près de neuf secondes de son record personnel.

"Je suis déçu. Ce temps n'est vraiment pas bon. Je ne sais pas s'il m'a manqué quelque chose pour accrocher le premier groupe ou si j'ai tout simplement raté le coche", a regretté Julien Wanders au micro de la RTS. "Mais aux Européens de Berlin, je viserai la place et non un chrono. Et ce soir, j'ai couru avec le meilleur Européen (réd: Henrik Ingebrigtsen, 12e en 13'35''33), et il ne m'a battu qu'au sprint", a-t-il enchaîné.

Samba en "seulement" 47''42

Le chaud public de la Pontaise pouvait rêver d'un record du monde. Abderrahman Samba, qui espérait titiller le chrono de Kevin Young (46''78) après avoir réalisé 46''98 à Paris samedi dernier à Paris, doit cependant déchanter. Le Qatari a néanmoins réalisé la quatrième meilleure performance mondiale de l'année - il détient six des dix meilleurs temps de l'année ! - en s'imposant en 47''42. "Je veux battre ce record du monde. C'est clairement l'un des buts de ma carrière. Mais il est difficile de savoir si cela se produira cette année ou une autre", a-t-il glissé.

Sergey Shubenkov a lui aussi nettement dominé le 110 m haies, confirmant son leadership dans la discipline. Seul homme à être passé sous les 13'' cette année, le Russe y est parvenu pour la troisième fois en 2018. Vainqueur en 12''95, il aurait peut-être pu accrocher le "vieux" record d'Europe de Colin Jackson (12''91) si cette course lausannoise n'avait pas été entachée de deux faux départs. "Avec trois courses sous les 13'', je réussis déjà la meilleure saison de ma carrière", a lâché le vice-champion du monde en titre. L'espoir bâlois Jason Joseph n'a pour sa part pas pu éviter la 7e et dernière place en 13''54.

Semenya battue

Star intouchable du 800 m, Caster Semenya a par ailleurs subi un large revers sur 1500 m jeudi. La Sud-Africaine, qui espérait bien s'emparer du meilleur temps de l'année sur cette distance également, a dû se contenter d'un modeste 6e rang en 4'00''44. La victoire est revenue à l'Américaine Shelby Houlihan, auteur d'un record personnel - et d'un record du meeting - en 3'57''34. La jeune bernoise Delia Sclabas a quant à elle fêté de belle manière son baptême du feu en Ligue de diamant, réussissant elle aussi son meilleur temps (4'10''10).

Retour à la page d'accueil