Athlétisme Le record du monde du 400 m haies battu

ATS

1.7.2024 - 06:06

La reine du 400 m haies Sydney McLaughlin-Levrone a conclu les sélections olympiques américaines avec un nouveau record du monde. Elle a signé un chrono de 50''65 à Eugene.

1.7.2024 - 06:06

Dernière épreuve du programme après dix jours de compétition, le 400 m haies féminin a vu la démonstration de McLaughlin-Levrone. Elle a rappelé après une année 2023 difficile qu'elle serait bien la favorite pour sa succession aux Jeux olympiques de Paris dans un mois (26 juillet – 11 août).

Sydney McLaughlin-Levrone, qui s'entraîne à Los Angeles avec l'historique coach Bob Kersee, avait déjà participé aux Jeux de Rio à 17 ans avant de ramener deux médailles d'or de Tokyo en 2021 (400 m haies et 4 x 400 m). Absente aux Mondiaux de Budapest l'an passé à cause d'une blessure, McLaughlin-Levrone n'avait pas couru un seul 400 m haies en 2023, malgré quelques 400 m probants en meeting.

Cinquième record

Cette année, après une sortie de réglage fin mai puis une série et une demie sans pousser cette semaine, l'Américaine de 24 ans a tout donné en finale pour son cinquième record du monde en trois ans, le quatrième dans l'écrin du Hayward field.

Elle avait battu le record une première fois en juin 2021 à Eugene pour les sélections olympiques déjà, en 51''90 avant d'améliorer sa marque à Tokyo deux mois plus tard (51''46), puis en juin 2022 encore à Eugene (51''41) et enfin en juillet 2022, toujours dans l'Oregon, pour devenir championne du monde (50''68).

A 24 ans, sa marge sur la concurrence semble immense, même si la championne du monde néerlandaise Femke Bol s'est rapprochée l'an passé (51''45), et promet de lui livrer un duel intense à Paris. Sa performance d'exception a presque éclipsé l'énorme chrono de son homologue Rai Benjamin, vainqueur de la finale masculine en 46''46, meilleure performance mondiale de la saison et cinquième chrono de l'histoire.

Benjamin aura une revanche à prendre à Paris après sa deuxième place lors d'un duel homérique avec le Norvégien Karsten Warholm aux Jeux de Tokyo en 2021. Le Brésilien Alison dos Santos s'est désormais joint à la mêlée pour l'une des courses les plus attendues des JO.

Masai Russell (24 ans) a, pour sa part, dominé la finale du 100 m haies en 12''25, meilleure performance mondiale de la saison, faisant d'elle la quatrième athlète la plus rapide de l'histoire de la discipline, et une sérieuse prétendante au podium olympique à Paris. Russell sera accompagnée aux Jeux par Alaysha Johnson (12''31, son record) et Grace Stark (12''31 également, record).

ATS