Tour de France Victoire de prestige pour Vingegaard qui s’impose devant Pogacar

ats

10.7.2024 - 16:39

Jonas Vingegaard a remporté la 11e étape du Tour de France mercredi au Lioran après un combat de titans avec Tadej Pogacar. Il devancé le maillot jaune au sprint dans la station de ski du Cantal.

10.7.2024 - 16:39

Le Danois grappille une petite seconde au classement général et revient à 1'14 de Pogacar qui a attaqué dans le pas de Peyrol, à 32 kilomètres de l'arrivée pour prendre jusqu'à 40 secondes d'avance.

Le Slovène a pris tous les risques dans cette étape courue sur un rythme infernal. Mais il a été rattrapé par Vingegaard dans l'ascension suivante, le col du Perthus, où il a tout de même pris les huit secondes de bonifications au sommet (cinq pour Vingegaard) en battant difficilement son rival au sprint.

Les deux hommes ont alors parcouru ensemble les derniers kilomètres de l'étape. Et c'est Vingegaard qui, pour la première fois, a battu dans un sprint son grand rival, au punch supérieur mais qui avait l'air plus fatigué dans le final. Cette victoire d'étape lui apporte dix secondes de bonifications, contre six à Pogacar.

Vingegaard en larmes

Ce succès, son quatrième dans une étape du Tour, a de quoi donner beaucoup de confiance voire un avantage psychologique au double vainqueur sortant. Le leader de Visma-Lease a bike a confirmé qu'il était revenu à un très haut niveau et il n'a jamais paniqué pour enrayer les offensives pleines de panache de son adversaire.

«C'est beaucoup d'émotions, revenir de cette chute (au Tour du Pays basque début avril), ça signifie beaucoup pour moi. Tout ce que j'ai traversé ces derniers mois, je n'aurais jamais pu réussir sans ma famille», a-t-il déclaré, en larmes à l'arrivée.

«Maintenant on peut tous dire qu'il est en grande forme, il m'a bien battu», a pour sa part souligné Pogacar à propos de Vingegaard. «Je me sentais bien (dans la première ascension), j'ai essayé d'attaquer. Mais Jonas a été vraiment très fort dans la seconde ascension», a reconnu le Slovène.

«Aujourd'hui on a fait comme si c'était une course d'un jour» a-t-il analysé, déjà tournée vers la suite du Tour: «Après il y aura des cols plus importants dans les Pyrénées, ce sera une autre course. Je pense être plus préparé pour ce genre de course, mon entrainement a été fait pour des ascensions dans les gros cols».

Roglic chute

Remco Evenepoel est quant à lui arrivé troisième de l'étape, à 25'' du vainqueur, et conserve de justesse la 2e place au général à 1'06 de Pogacar. Le Belge était accompagné par Primoz Roglic, le quatrième cador de ce Tour. Mais le Slovène a chuté dans une petite descente à l'approche de la flamme rouge.

Roglic a tout de même réussi à franchir la ligne en quatrième position, à 55'' de Vingegaard. En vertu de la règle gelant les temps dans les trois derniers kilomètres en cas de chute ou d'incident technique, il a été reclassé dans le même temps qu'Evenepoel et reste 4e avec 2'15 de retard sur le maillot jaune.

ats