Lutte

Un champion iranien condamné à mort

Chris Geiger

5.9.2020

Lutteur à succès dans son pays, Navid Afkari a été condamné à mort par l'Etat iranien. Ce dernier l'accuse d'avoir participé à des manifestations contre le régime en 2018. 

Navid Afkari a été condamné à la peine capitale par la Cour Suprême de son pays.
Twitter

A 27 ans, Navid Afkari vit des heures très sombres. Le lutteur iranien aux multiples titres nationaux a, en effet, été condamné à la peine capitale par la Cour Suprême de son pays.

Cette dernière lui reproche d'avoir activement pris part en 2018 à Kazeroun et à Chiraz à des manifestations contre la politique économique du régime islamique. Des rassemblements qui avaient entraîné l'assassinat d'un agent de sécurité.

L'athlète a ainsi reçu deux condamnations à mort par deux tribunaux distincts, ainsi que 6 ans et 6 mois d'emprisonnement et 74 coups de fouet. Egalement inculpés, ses frères ont, de leurs côtés, écopé d'une lourde peine de prison et de flagellation.

"Une audience injuste et pleine de mensonges"

Emprisonné, le lutteur a réussi à transmettre un message audio dans lequel il explique avoir été torturé afin de livrer des aveux forcés. Le multiple champion national affirme avoir été frappé, que des gardiens lui ont couvert sa tête avec un sac en plastique et ont versé de l'alcool dans ses narines. Des révélations qui font froid dans le dos.

Cette affaire "Navid Afkari" fait évidemment beaucoup de bruits en Iran, où un mouvement s'est créé afin de faire annuler le jugement.

Quant à la maman de l'athlète, elle a dénoncé un procès faussé. "Une audience injuste et pleine de mensonges. Mes fils n'étaient pas en mesure de se défendre. J'implore de l'aide aux gens du monde entier, tout le monde en Iran, quiconque entend ma voix pour que mes fils soient innocentés", a-t-elle soufflé.

Retour à la page d'accueilRetour au sport