Tour de France Vauquelin vainqueur en solitaire, Pogacar s'empare déjà du jaune !

ats

30.6.2024 - 17:30

Le Français Kévin Vauquelin, parti dans l'échappée du jour, a remporté en solitaire la deuxième étape du Tour de France dimanche à Bologne. Tadej Pogacar, suivi de près par Jonas Vingegaard, s'empare du maillot jaune.

30.6.2024 - 17:30

Deuxième étape du Tour, deuxième victoire française. Après Romain Bardet à Rimini samedi, Vauquelin (23 ans) a réussi à son tour un grand numéro pour s'extraire de l'échappée et signer le plus beau succès de sa jeune carrière.

Les talents de puncheur du Normand avaient été aperçus en avril sur la Flèche wallonne, où il avait terminé deuxième, révélant ainsi son goût pour les gros pourcentages dans le célèbre mur de Huy. Dimanche, c'est dans la terrible côte de San Luca (1,9 km à 10,6%), à Bologne, que le coureur de la formation Arkéa a fait la différence, bien aidé par son coéquipier espagnol Cristian Rodriguez présent lui aussi au sein d'une échappée d'une dizaine de coureurs.

«C'est complètement dingue, hier j'étais au fond du seau. On a eu une journée parfaite», a réagi celui qui dispute son premier Tour de France. «Je vais remercier grandement Cristian qui a mis pas mal de puissance durant toute la course, à faire les relais, à animer l'échappée, et ensuite à tout contrôler», a ajouté Vauquelin.

Pogacar-Vingegaard, acte I

Derrière, Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard ont échangé une première passe d'armes après une attaque du Slovène. Le vainqueur sortant, visiblement très à l'aise et en pleine possession de ses moyens, a été le seul des favoris à prendre sa roue, avant que Remco Evenepoel et Richard Carapaz ne les rejoignent sur la ligne.

Les quatre hommes sont dans le même temps au général, mais c'est bien Pogacar qui récupère le jaune, grâce à sa 4e place obtenue la veille au sprint, à quelques mètres du premier héros français du week-end, Romain Bardet.

Arrivé avec 21'' de retard sur ce quatuor, celui qui a porté pour la première fois de sa carrière la tunique jaune a dû la céder dès le lendemain pour une poignée de secondes. Présents dans ce groupe, Carlos Rodriguez et Primoz Roglic ont déjà perdu du temps dans la course à la victoire finale.

Les Suisses loin

Quant aux trois coureurs helvétiques, ils ont à nouveau terminé loin de la tête de la course dimanche. Meilleur Suisse, Stefan Küng a terminé 71e, à 11'08'' de Vauquelin. Silvan Dillier a concédé plus de 18' et Stefan Bissegger plus de 20'.

ats