Des Suisses attendus au pied du Mont Fuji

dom, ats

23.7.2021 - 05:00

dom, ats

23.7.2021 - 05:00

A peine le Tour de France terminé, les cyclistes se retrouveront au pied du Mont Fuji pour décrocher les médailles olympiques. Marc Hirschi dans la course en ligne et Stefan Küng dans le contre-la-montre peuvent viser haut.

Stefan Küng visera une médaille olympique lors du contre-la-montre des JO.
Keystone

Les cyclistes sur route seront rapidement placés dans le vif du sujet puisque la course en ligne aura lieu le lendemain de la cérémonie d'ouverture. Cinq ans après la sortie digne d'un conte de fées de Fabian Cancellara, qui avait pris congé avec un deuxième titre olympique après 2008 dans le contre-la-montre, un autre coureur d'Ittigen rêve d'une médaille olympique: Marc Hirschi.

L'ancien champion du monde M23 devrait être à l'aise sur le tracé japonais. Mais contrairement à 2020, toutes les étoiles ne sont pas alignées cette année pour le Bernois. Après un changement d'équipe tardif pour rejoindre UAE Emirates, il a dû composer avec des soucis de matériel et de santé.

De surcroît, une très vilaine chute lors de la 1re étape du Tour de France l'a relégué dans un rôle de faire-valoir au cours de la Grande Boucle. Sera-t-il complètement remis le 24 juillet pour briller sur un parcours de 234 km qui se terminera sur le circuit automobile à Oyama ? A voir. Hirschi sera épaulé à cette occasion par Michael Schär, Gino Mäder et Stefan Küng.

Küng à son meilleur niveau

Ce dernier sera sans doute le meilleur atout helvétique sur la route, mais contre la montre. Le Thurgovien de 27 ans a atteint son meilleur niveau cette saison. Il a fallu un Tadej Pogacar au sommet de son art pour qu'il ne remporte pas le premier «chrono» du Tour de France à Laval.

Le contre-la-montre olympique sera long, avec 44,2 km au pied du Mont Fuji. Ses plus sérieux adversaires seront entre autres l'Italien Filippo Ganna, le Néerlandais Tom Dumoulin et sans doute le Slovène Primoz Roglic.

Reusser en outsider

Chez les dames, la Suisse ne comptera qu'une représentante: Marlen Reusser. La Bernoise est une révélation tardive puisque lorsque les Jeux de Rio se déroulaient il y a cinq ans, elle n'avait encore jamais disputé une course de vélo !

Marlen Reusser sera attendue avant tout sur le contre-la-montre de 22,1 km. Elle avait conquis la médaille d'argent l'an dernier à Imola lors du «chrono» des Championnats du monde.

dom, ats