Christen débloque le compteur helvétique !

ats

24.7.2021 - 04:25

ats

24.7.2021 - 04:25

Les JO de Tokyo auraient difficilement pu mieux commencer pour la délégation suisse. Nina Christen (27 ans) lui a en effet offert une première médaille dès la première finale samedi. «C'est tout simplement bouleversant», a lâché la Nidwaldienne, qui s'est parée de bronze dans l'épreuve de carabine à air comprimé .

Vidéo Youtube

«Je ne m'attendais pas à décrocher une médaille le premier jour, dès la première épreuve. Même avant mon 20e et dernier tir je ne pensais pas en être capable. Ce n'est pas ma discipline favorite, mais je suis très, très heureuse. J'avais déjà l'expérience d'une finale à Rio, et je m'en suis servie», a-t-elle expliqué.

Des entraînements compliqués

Sixième à Rio en 2016 dans le match aux trois positions et 16e à 10 m au Brésil il y a cinq ans, Nina Christen n'avait pourtant terminé qu'à la 7e place de qualifications plus tôt dans la journée. Elle pointait également au 7e rang après cinq tirs en finale, mais a ensuite sorti le grand jeu.

«J'ai connu des entraînements difficiles ici. Il semble que j'avais besoin de la compétition pour progresser. Les premiers tirs de la finale étaient tous un peu trop hauts. Mais je suis très fière d'avoir réussi deux aussi bons tirs au moment où les médailles se jouaient», a-t-elle expliqué quelques minutes après son exploit.



Une pression énorme

Nina Christen ne savait alors «pas encore vraiment comment décrire mes émotions. Sur le podium, ça semblait réel, maintenant ce n'est plus vraiment tangible. Je ne sais pas si c'étaient les coups les plus durs de ma carrière. En tout cas, la pression était énorme. C'était extrême», a-t-elle souligné

La Nidwaldienne signe ainsi le même exploit que Heidi Diethelm Gerber, qui avait également débloqué le compteur de médailles suisse à Rio en obtenant le bronze au pistolet sportif. Tireuse professionnelle employée comme soldate contractuelle à l'armée, elle cueille le plus beau succès de sa carrière, deux ans après avoir conquis le titre européen dans le match aux trois positions.

Le tir est des principaux pourvoyeurs de médailles pour la Suisse aux JO. Ce podium est le 22e dans l'histoire olympique pour le pays de Guillaume Tell.



Une Chinoise sacrée

L'or est revenu à la Chinoise Yang Qian (21 ans), lauréate des Jeux asiatiques dans la discipline en 2019 et auteure d'un nouveau record olympique samedi en finale avec 251,8 points. La Russe Anastasiia Galashina, qui évolue sous drapeau neutre en raison de la suspension de son pays pour dopage, a quant à elle décroché l'argent.

ats