Clément Noël : «C'est pas la folie actuellement»

Clara Francey, à Crans-Montana

12.1.2022

Retrouvez les réactions des principaux protagonistes du slalom exhibition de ce mercredi soir à Crans-Montana.

Vainqueur des deux premières éditions, le Français Clément Noël a connu l'élimination mercredi.
KEYSTONE

Clara Francey, à Crans-Montana

12.1.2022



Tanguy Nef posiert an einem Point de Presse von Swiss-ski, am Freitag, 7. Januar 2022 in Adelboden. In den naechsten zwei Tagen finden hier die Internationalen Weltcuprennen statt. (KEYSTONE/Anthony Anex)
  5e

De la manche finale

Tanguy Nef

«C'était un super show, j'espère en tout cas pour ceux qui nous ont regardés. J'ai réussi à délivrer du ski de haut niveau, mais pas sur la dernière manche où j'avais les jambes un peu frêles. C'est encore ces petits détails qu'il faut régler. C'était un super entraînement au top-niveau. En voyant la liste de départ, je me suis dit que ça allait être une grosse bataille pour arriver en finale donc c'est peut-être là que ça s'est arrêté dans la tête malheureusement. Si j'étais président de la FIS, je me tournerais vers ce genre de format, mais je pense qu'ils ne sont pas encore prêts à l'entendre.»


Luca Aerni, posiert an einem Point de Presse von Swiss-ski, am Freitag, 7. Januar 2022 in Adelboden. In den naechsten zwei Tagen finden hier die Internationalen Weltcuprennen statt. (KEYSTONE/Anthony Anex)
  6e

De la troisième manche

Luca Aerni

«L'ambiance était juste incroyable, encore mieux que l'année passée puisqu'il y avait du public. C'était un bon entraînement, j'ai pu faire trois bonnes manches. La dernière j'ai malheureusement fait un peu trop de chemin et ça va vite sur un slalom si court. L'objectif maintenant c'est de continuer à bien skier et j'espère que le podium en Coupe du monde viendra bientôt.»



«En exhibition, ce format va très bien, mais en Coupe du monde je préfère les deux manches classiques. C'est différent pour la tête, la manche en Coupe du monde est plus longue, donc il faut trouver un rythme alors que là c'est un sprint donc il faut se donner encore plus que d'habitude et enchaîner cinq manches.»


Daniel Yule, posiert an einem Point de Presse von Swiss-ski, am Freitag, 7. Januar 2022 in Adelboden. In den naechsten zwei Tagen finden hier die Internationalen Weltcuprennen statt. (KEYSTONE/Anthony Anex)
  7e

De la troisième manche

Daniel Yule

«Le format de la Coupe du monde on le connaît j'ai envie de dire, donc c'est sympa de faire autre chose ici et même pour le public. En tout cas, moi j'ai pris du plaisir à regarder la dernière manche et j'espère que le public s'est régalé. Je progresse gentiment, je sens que d'une manche à l'autre j'ai des petites adaptations à faire et je commence à engranger de la confiance. Il me manque maintenant un gros résultat. On voit qu'actuellement c'est très serré, les dixièmes sont très très chers et j'espère pouvoir claquer une victoire prochainement.»


France's Clement Noel, winner of an alpine ski, men's World Cup slalom, stands on the podium, in Val D'Isere, France, Sunday, Dec. 12, 2021. (AP Photo/Alessandro Trovati)
  5e

De la deuxième manche, disqualifié en troisième

Clément Noël

«Entre mon élimination à Adelboden et cette élimination en troisième manche aujourd'hui, c'est pas la folie actuellement. En première manche j'y suis allé tranquille, en deuxième un petit peu moins, mais j'ai fait quelques petites fautes et en troisième je n'ai pas bien très bien skié et je suis sorti.»