Janka en a assez: "Toujours un avantage aux slalomeurs !"

11.2.2019 - 20:43, Bugnon Michaël

Carlo Janka, seulement 18ème du combiné d'Are à plus de deux secondes du vainqueur Alexis Pinturault, semble en avoir gros sur la patate. Et le skieur helvétique l'a fait comprendre après son slalom au micro de la SRF.

Traduction ci-dessous -->

Ce lundi, Alexis Pinturault est peut-être devenu le dernier champion du monde de combiné du côté d'Are en Suède. Au classement, le Français a devancé Stefan Hadalin et Marco Schwarz sur le podium. Derrière, Tonetti, Strasser et Muffat-Jeandet ont terminé aux places 4,5 et 6.

Comme vous pouvez le remarquer, le Top 6 de cette compétition fait la part belle aux techniciens. Premier spécialiste de vitesse, Mauro Caviezel a terminé au septième rang à 86 centièmes du vainqueur. Pire, Dominik Paris, en tête après la descente, a concédé trois secondes à Pinturault entre les piquets (9e)...

Avantage aux slalomeurs ?

Carlo Janka, bien placé après la première manche, a lui également subi la loi des techniciens en terminant à la 18ème place, bien loin de ses ambitions de podium. Et d'ailleurs, le Grison était énervé après cette course, comme il l'a déclaré au micro de la SRF (vidéo ci-dessus):"C'est le troisième championnat du monde qui se déroule de la même manière. Ce n'est pas possible qu'après cinq coureurs en slalom, la piste soit déjà dégradée. Et je pense que ce n'est pas intéressant non plus pour les spectateurs et les téléspectateurs..."

Il estime en plus que les chances n'ont pas été égales pour tout le monde:"Il faut revoir un peu le système, les descentes sont toujours raccourcies ! Il y a donc toujours un avantage aux slalomeurs...". L'épreuve de vitesse du jour a duré un peu plus d'une minute: c'est en effet extrêmement court pour une descente...

Le champion du monde de géant en 2009 espère tout de même que le combiné va perdurer: "Il faudrait plus de courses par an afin que le combiné puisse à nouveau éclore et être intéressant. Le niveau s'est effondré car il n'y a tout simplement plus assez d'événements..."

Malheureusement pour Janka, pas certain que la FIS se dirige dans cette direction. En effet, le combiné alpin a peut-être vécu ses dernières heures ce lundi. L'épreuve devrait en effet être supprimé du programme des grandes compétitions mondiales et de la coupe du monde, au profit du slalom parallèle, plus télégénique et semble-t-il plus simple à organiser.

Le slalom compliqué de Carlo Janka:

Retour à la page d'accueilRetour au sport

Plus d'articles