Curling

Une série suisse inconcevable depuis 10 ans

plh, ats

28.3.2022 - 19:29

Le curling suisse féminin se porte comme un charme. Au-delà du troisième titre mondial consécutif conquis par les joueuses du CC Aarau dimanche, ce sport affiche un bilan phénoménal ces dix dernières années.

Switzerland skip Silvana Tirinzoni throws a stone against South Korea in the gold medal game during the women's world curling championships in Prince George, British Columbia, Sunday, March 27, 2022. (James Doyle/The Canadian Press via AP)
Silvana Tirinzoni en concentration
KEYSTONE

plh, ats

28.3.2022 - 19:29

Entre 2012 et 2022, les curleuses suisses ont remporté sept titres mondiaux. Même le Canada n'a jamais réussi une telle série.

Les seules à avoir interrompu la domination helvétique ont été les Ecossaises de la skip Eve Muirhead en 2013 et les Canadiennes de Rachel Homan et Jennifer Jones en 2017 et 2018.

Pourtant, on aurait pu s'attendre à ce que la Suisse traverse une phase difficile, après la retraite de Mirjam Ott en 2014. La Bernoise avait remporté l'argent aux JO 2006, l'or aux Européens 2008 et l'or encore aux Mondiaux 2012, avec deux formations différentes (Flims et Davos).

Pas évident, à l'époque, de deviner que sa succession serait dorée. Les équipes de Binia Feltscher et Silvana Tirinzoni n'avaient pas gagné grand chose jusqu'en 2014. Et la jeune Zurichoise Alina Pätz n'en était qu'à ses débuts.

La surprise fut d'autant plus grande de voir qu'immédiatement après la retrait de Mirjam Ott, Binia Feltscher décrochait le titre mondial en 2014 au Canada, avec Christine Urech, Franziska Kaufmann et Irene Schori. Comme si elle était libérée par la disparition de l'ombre envahissante déployée malgré elle par Mirjam Ott.

Hat-trick

Un an plus tard, aux Mondiaux 2015 à Sapporo, Alina Pätz, sous les couleurs de Baden Regio, causait non pas la surprise mais une sensation. Avec une équipe de quasi inconnue, composée encore de Nicole Schwägli, Marisa Winkelhausen et Nadine Lehmann, la Zurichoise qui n'était même pas outsider s'adjugeait l'or au terme d'un tournoi presque parfait (14 victoires, 1 défaite).

En 2016, Binia Feltscher, avec la même formation qu'en 2014, remportait son deuxième sacre, toujours au Canada. Entre 1984 et 2011, le curling féminin suisse n'avait pas fêté le moindre titre mondial. Et soudain, il en décrochait trois d'affilée, à un moment inattendu.

Tout cela avant que Silvana Tirinzoni n'en remette désormais une couche. Sur ses trois derniers Championnats du monde, la skip argovienne et ses coéquipières affichent le bilan vertigineux de 39 victoires pour 5 défaites.

L'avenir reste cependant incertain. L'équipe du CC Aarau va remettre les choses à plat au sortir de cet hiver pour discuter des prochaines saisons. Après ce hat-trick mondial, seul l'or olympique peut encore la motiver. Il faudra attendre les JO 2026 à Milan (et Cortina). Tirinzoni, Pätz, Esther Neuenschwander et Melanie Barbezat auront-elles toujours la flamme pour repartir pour un cycle olympique?

plh, ats