Une belle carte à jouer pour les fondeurs suisses

ck, ats

11.12.2020 - 18:38

Les espoirs suisses reposeront d'abord sur les épaules des sprinters Jovian Hediger et Nadine Fähndrich à l'occasion des courses Coupe du monde de fond à Davos ce week-end. De son côté, Dario est encore éloigné de sa meilleure forme.

Les espoirs messieurs reposeront sur le Vaudois Jovian Hediger.
Keystone

En l'absence des fondeurs norvégiens, suédois et finlandais en raison de la pandémie du coronavirus, les Suisses ont sans doute une belle carte à jouer.

Jovian Hediger avait pris la 6e place lors du sprint classique à Kuusamo derrière quatre Norvégiens et un Russe, le vainqueur de la Coupe du monde, Alexander Bolzhunov. Sur les pistes de la Flüela, la course sera disputée cette fois avec le pas de patineur, un style qui convient encore mieux au Vaudois. Il pourrait dès lors logiquement viser le podium.

Hediger rit de bon coeur: «Ce n'est pas si simple que cela. Un sixième rang moins quatre ne donne pas obligatoirement 2.» Mais il espère tout de même décrocher un bon résultat. «J'essaierai d'être au moins au niveau de Kuusamo.»

De son côté, Nadine Fähndrich avait convaincu lors du début de saison avec une place en demi-finales et un 10e rang. Elle sait que sans les Suédoises, les possibilités de briller en sprint sont beaucoup plus grandes.

Pour Dario Cologna, la situation est différente. Personne dans son entourage ne pense qu'il est capable de rééditer son 3e rang du 15 km l'an dernier. Son pic de forme est attendu pour les Championnats du monde en février. «Même si ce n'est pas l'objectif d'être déjà en top forme, j'en suis vraiment très loin», relève le quadruple champion olympique.

A Kuusamo, le Grison s'était contentés des 28e, 29e et 30e rangs. «Il faudrait beaucoup de conditions favorables pour que je sorte un bon résultat à Davos.»

Retour à la page d'accueilRetour au sport

ck, ats