Les Suisses lancent leur saison dans l'incertitude 

ATS

10.12.2020

Les snowboarders suisses spécialisés dans l'alpin s'élancent samedi au pied des Dolomites dans une saison marquée par l'incertitude. A côté des problèmes occasionnés par la pandémie du coronavirus, l'équipe de Suisse a également à composer avec des soucis de blessures avant le coup d'envoi à Cortina d'Ampezzo.

Nevin Galmarini sera absent à Cortina d'Ampezzo.
Keystone

Rien n'est coulé dans le béton en ces temps de pandémie. En mars, le report des Jeux olympiques de Tokyo d'une année avait bien montré qu'il n'y avait aucune garantie. C'est encore pire pour les petites disciplines comme les épreuves alpines de snowboard, où les retransmissions télévisées et les sponsors sont déjà durs à décrocher en temps normal. La planification de l'équipe du coach national David van Wijnkoop n'est donc pas établie avec précision pour la saison à venir, surtout dans le cadre messieurs de la Coupe du monde.

Tout semblait favorable il y a une semaine chez les messieurs pour un départ idéal. Le champion olympique et leader de l'équipe, Nevin Galmarini paraissait en avoir fini avec une odyssée de près de deux ans, marquée par des courses interrompues, des douleurs et une opération au dos. Las, la désillusion est tombée mardi: Galvarini sera absent à Cortina d'Ampezzo, son dos a encore besoin d'une remise sur pied et de plusieurs heures de physio. A 34 ans, le Saint-Gallois planifie son retour pour l'étape de Coupe du monde à Scuol au début de l'année 2021.

Le deuxième pilier de l'équipe masculine, Dario Caviezel n'a pas non plus été épargné par les blessures ces dernières saisons. Le Grison de 25 ans s'est blessé au genou avant le début de la dernière saison, il s'est retrouvé sous la menace d'une pause de six mois mais quatre mois plus tard, il montait sur la troisième marche du podium à Scuol. Ce fut le haut fait de la saison, qui avait été écourtée en raison du coronavirus. La longue pause forcée a permis à Caviezel de recouvrer toutes ses facultés. Il pourrait entrevoir sa première victoire au plus haut niveau cet hiver.

L'équipe de Suisse dames avec le trio Julie Zogg, Ladina Jenny et Patrizia Kummer, semble, elle, être épargnée par les problèmes physiques. Les bons retours de la phase de préparation laissent espérer une saison prolifique.

Le grand rendez-vous de la saison, outre l'étape à Scuol, aurait dû être les Championnats du monde en Chine en février, mais ils ont été annulés. Il s'agissait des épreuves qui auraient servi de test pour les Jeux olympiques 2022. Les titres mondiaux devront être attribués dans un autre lieu et sans doute pas dans un cadre collectif comme cela aurait dû avoir lieu en Chine avec le ski Freestyle.

Retour à la page d'accueilRetour au sport