Marco Odermatt : «Je vais boire une bière ou deux»

Grégoire Galley, à Adelboden

8.1.2022

Retrouvez les réactions des principaux protagonistes du géant d’Adelboden, qui a vu Marco Odermatt dompter tous ses adversaires. 

Marco Odermatt jubile : le Suisse a remporté haut la main le géant d’Adelboden.
KEYSTONE

Grégoire Galley, à Adelboden

8.1.2022

  1er

Marco Odermatt

«Quand j’ai vu mon nom apparaître en vert, c’était tout simplement incroyable. Je n’étais vraiment pas certain de m’imposer. J’ai beaucoup attaqué mais j’ai commis aussi une grossière erreur dans le dernier mur. Mais finalement, j’ai gagné. C’est la plus belle victoire de ma carrière. Les émotions sont immenses. Quand j’étais petit, j’ai vu la dernière victoire suisse de Marc Berthod. C’est incroyable de réaliser le même exploit que lui. Je n’arrive pas à expliquer ma domination en géant. L’ambiance dans l’équipe est excellente, c’est peut-être cela la raison... On s’aide mutuellement. C’est fou ! Je crois que je vais boire une bière ou deux avant d’aller au lit pour fêter ce succès.»



Loic Meillard of Switzerland poses for a portrait prior the FIS Alpine Ski World Cup season in Soelden, Austria, on Friday, October 22, 2021. The Alpine Skiing World Cup season 2021/22 will be opened this weekend in Soelden, the traditional start of the FIS Ski World Cup. (KEYSTONE/Gian Ehrenzeller)
  8e

Loïc Meillard

«Aujourd’hui, j’ai fait un pas dans la bonne direction dans cette discipline par rapport aux dernières courses. Cela est positif. En plus d’avoir de bonnes sensations, j’ai pu profiter de l’appui du public. Certes, tout n’a pas été parfait. En première manche, j’ai eu pas mal de peine quand le tracé était plus lent. En deuxième manche, le parcours était plus rapide. J’ai bien skié jusqu’au dernier mur. Quant à Marco, c’est juste phénoménal ce qu’il a réalisé aujourd’hui. J’ai bien évidemment envie de le battre en course mais il reste avant tout un ami et un coéquipier pour moi.»



  3e

Alexis Pinturault

«Ce podium me fait plaisir mais je ne suis pas encore à mon meilleur niveau. Je dois essayer d’encore progresser. J’ai du temps avant les JO pour essayer d’arriver au niveau de Marco. Je dois construire sur les choses qui fonctionnent et corriger encore certaines erreurs dans des conditions de neige différentes. Pour cela, je vais certainement zapper les épreuves de vitesse de Wengen afin de me reposer et de me focaliser sur les slaloms du mois de janvier. Tout en continuant de m’entraîner en géant en parallèle de ces courses. L’objectif est d’arriver aux JO avec un peu plus de réponses.»