Murisier et Meillard en évidence

ATS

3.12.2017 - 22:02

Justin Murisier et Loïc Meillard ont fait bonne figure dimanche en géant Beaver Creek. Les deux Valaisans n'ont pas pu monter sur le podium, mais en terminant respectivement 5e et 6e, ils ont pris rendez-vous pour la suite de la saison.

Remporté par le phénomènal Marcel Hirscher, ce premier géant de l'hiver a confirmé que Justin Murisier n'était plus si loin du podium, après lequel il court depuis le début de sa carrière en Coupe du monde. Quatrième après la manche initiale, le skieur du val de Bagnes a perdu un rang à l'issue du second tracé, sur lequel il n'a pourtant pas démérité. Quelques imprécisions lui ont toutefois coûté le top 3, qui lui a échappé pour 15 centièmes seulement.

Tout comme son compère, Loïc Meillard a signé dimanche le meilleur résultat de sa carrière en géant. Déjà 6e pour sa première course de la saison, mi-novembre en slalom à Levi, Loïc Meillard a, encore une fois, confirmé les grands espoirs placés en lui. Placé en première manche (8e) malgré un dossard peu favorable (le no 27), le skieur d'Hérémence a encore progressé sur le second tracé.

Au vu de ce qu'ils ont montré dimanche dans le Colorado, Justin Murisier et Loïc Meillard semblent mûrs pour offrir rapidement un podium au géant helvétique. Et ainsi mettre fin à une disette qui dure depuis trop longtemps, aucun Suisse n'étant monté "sur la boîte" dans cette discipline depuis plus de six ans (Carlo Janka 1er en mars 2011 à Kranjska Gora).

Tout devant, Marcel Hirscher a remporté la 46e victoire en Coupe du monde de son incomparable carrière. Et dire que l'Autrichien avait abordé cette saison plein de doute. La faute à une fracture de la cheville en août qui a entravé sa préparation, et qui l'a éloigné des pistes d'entraînement pendant près de deux mois.

Décidément hors du commun, Marcel Hirscher a devancé dimanche son grand rival norvégien Henrik Kristoffersen, largué à 88 centièmes. L'Allemand Stefan Luitz, leader après la manche initiale, a pu conserver une place sur le podium, mais lui aussi très loin du vainqueur du jour (3e à 1''03).

A noter finalement que ce premier géant de la saison était aussi le premier avec des skis au rayon de courbure de 30 m, contre 35 m les saisons précédentes. Des skis davantage taillés qui n'ont pas créé de grands bouleversements dans la hiérarchie mondiale. A l'exception notable toutefois des Français, nation no 1 du géant, mais qui n'ont placé qu'Alexis Pinturault dans les points (12e).

Retour à la page d'accueil

ATS