Tour de Ski

Tour de Ski : Nadine Fähndrich ambitieuse

hle, ats

30.12.2020 - 16:34

La 15e édition du Tour de Ski sera lancée le 1er janvier au Val Müstair, la patrie de Dario Cologna. Mais le Grison ne sera pas le seul Suisse à vouloir briller. Nadine Fähndrich nourrit aussi de grosses ambitions.

Nadine Fähndrich nourrit aussi de grosses ambitions.
Keystone

La Lucernoise traverse une période favorable. Son premier succès en Coupe du monde, en sprint à Dresde, lui a fait un bien fou au niveau mental. Et comme elle a aussi gagné le jour suivant par équipes avec Laurien van der Graaff, la Suissesse entamera le Tour de Ski avec l'espoir de s'y illustrer dès le premier jour et, pourquoi pas, d'endosser le maillot de leader puisque la 1re étape sera un sprint en skating, sa spécialité.

Concurrence plus huppée

Mais contrairement à Dresde ou auparavant à Davos (où elle avait fini 4e), la concurrence s'annonce plus huppée au Val Müstair. Si les Norvégiennes figureront encore aux abonnées absentes, les Suédoises et les Finlandaises seront de la partie.

Cela ne signifie toutefois pas que la Lucernoise devra se cacher. A Dresde, elle a prouvé toutes ses qualités, dominant dans l'ultime ligne droite des adversaires comme l'Américaine Sophie Caldwell (sprint) ou la Russe Natalia Nepryaeva (sprint par équipes).

Nadine Fähndrich (25 ans) ne va pas uniquement se concentrer sur les deux sprints au programme du Tour de Ski. Elle a élargi sa palette et peut, si elle tient le choc dans les courses mass-start, obtenir une belle place au classement général, du moins avant l'ultime étape et la terrible montée de l'Alpe Cermis, qui ne correspond pas vraiment à ses caractéristiques.

De toute manière, elle n'aura rien à perdre dans cette course à étapes. Elle ne risque pas de perdre son explosivité en vue des Mondiaux d'Oberstdorf en février. Les six semaines qui la séparent de ce rendez-vous lui donnent assez de temps pour récupérer et retrouver un pic de forme.

Cologna en manque de force

Pour sa part, Dario Cologna (34 ans) devra hausser son niveau s'il entend se classer pour la dixième fois dans le top 10 du Tour de Ski. Le quadruple vainqueur de l'épreuve (2009, 2011, 2012, 2018) s'est préparé avec soin à Davos. Jusqu'ici cet hiver, il a manqué de force pour tenir le rythme des meilleurs jusqu'au bout.

Cologna avoue que l'écart qui le sépare actuellement du sommet est plus important qu'il ne le souhaiterait. Pour lui, le principal sera de boucler le Tour sans ressentir de problèmes physiques. Cette épreuve lui a souvent permis par le passé de tremplin pour arriver au top de sa condition lors des grands évènements comme les Jeux olympiques ou les Mondiaux.

Cette 15e édition du Tour de Ski sera orpheline des Norvégiens, dont la Fédération dit craindre le coronavirus. Elle ne veut prendre aucun risque pour ses athlètes avant le rendez-vous d'Oberstdorf à fin février. Pour la victoire finale, il faudra avoir un oeil sur les Russes, et notamment sur Alexander Bolshunov, lauréat de la dernière édition. Chez les dames, la lutte semble très ouverte.

Retour à la page d'accueilRetour au sport

hle, ats