Garmisch

Kristoffersen mate Meillard, déception pour Nef

ATS

26.2.2022

Loïc Meillard est passé tout près de sa première victoire en slalom à Garmisch. Mais le Valaisan d'origine neuchâteloise a été devancé de 0''14 par Henrik Kristoffersen.

ATS

26.2.2022

Le skieur d'Hérémence peut bien sûr se montrer satisfait avec ce huitième podium en Coupe du monde, mais il sait aussi qu'il avait les moyens de signer sa première victoire dans la discipline. Meillard a parfaitement attaqué sa manche, mais il a cédé du terrain dans la partie intermédiaire du tracé, là où Kristoffersen a fait la différence pour enlever son 20e slalom en carrière et son 25e succès en Coupe du monde. C'est Manuel Feller qui a complété le podium à 0''51.

Après une deuxième place à Saalbach en 2018 derrière Marcel Hirscher sur un véritable champ de mines, Loïc Meillard est enfin récompensé de sa belle régularité. «Cela fait du bien d'avoir enfin réussi à monter sur le podium, a raconté Meillard au micro de SRF. Je pense que si l'on regarde bien, il y a encore une ou deux choses à améliorer en deuxième manche. Mais dans l'ensemble, je suis satisfait. Il m'a fallu beaucoup de temps pour obtenir ce deuxième podium en slalom et j'espère que cela ne durera pas aussi longtemps avant le prochain.»

Déception pour Tanguy Nef

La joie de Loïc Meillard tranche avec la déception de Tanguy Nef. En tête après le premier parcours, le Genevois est sorti lors de la deuxième manche alors qu'il était encore devant au 2e inter.

«C'était la première fois que j'étais le dernier en haut de la Coupe du monde, a relevé le Genevois sur SRF. Bien sûr que j'étais nerveux, mais je suis content. J'ai bien skié et je pense que j'étais assez rapide. J'ai pris beaucoup de risques, mais je n'ai pas eu assez de respect sur la double. Ce sont des choses qui arrivent. Je dois apprendre à faire deux manches parfaites. Pour demain, j'emmagasine beaucoup de confiance en moi malgré cet échec.»

Ce fut d'ailleurs le mauvais refrain de ce second run côté suisse. Car en plus du Genevois, Luca Aerni et Sandro Simonet ont enfourché. Terriblement frustrant pour le Grison qui avait réalisé le 7e temps lors de son passage matinal et qui avait une belle occasion de ramasser de gros points. Ramon Zenhäusern a failli connaître le même destin que ses compatriotes, mais le Haut-Valaisan est parvenu à rester en piste pour terminer finalement 24e.

Le bilan suisse n'est au final pas si mauvais grâce aussi à la 5e place de Daniel Yule. Alors qu'il pouvait clairement espérer un nouveau podium après sa 4e place sur le tracé initial, l'athlète de La Fouly a manqué de gaz sur la deuxième manche pour finalement échouer à ce 5e rang.

Les battus du jour auront l'opportunité de faire table rase de cette journée avec un deuxième slalom au programme dans la station bavaroise.