Odermatt et Hintermann brillent, Feuz chute

ATS

28.12.2021

Marco Odermatt tient son premier podium en descente. Le Nidwaldien a terminé 2e mardi à Bormio, où l'intouchable Dominik Paris a triomphé pour la... sixième fois déjà dans la discipline. Il a concédé 0''24 à l'Italien au terme d'une course marquée aussi par la 3e place de Niels Hintermann et l'élimination de Beat Feuz.

ATS

28.12.2021

Quatrième à Lake Louise en descente fin novembre, Marco Odermatt a confirmé mardi l'excellente impression laissée la veille à l'entraînement sur l'exigeante Stelvio. Porteur du dossard no 8, le leader du classement général de la Coupe du monde a pris les commandes en devançant de 0''88 Aleksander Aamodt Kilde (6e).

«J'ai pris tous les risques, là où je le voulais», a souligné Marco Odermatt. «J'ai même pensé à l'arrivée qu'il serait peut-être difficile de me déloger de la 1re place. Mais Dominik (Paris) en a rajouté une couche. Sur cette piste, il est presque impossible de le battre», a convenu le prodige de Hergiswil.

Sa joie fut d'ailleurs de courte durée. Neuvième à s'élancer, le maître des lieux Dominik Paris a réalisé une nouvelle démonstration à Bormio. L'Italien de 32 ans s'offre ainsi son 20e succès en Coupe du monde, le septième au total sur une piste où il avait également remporté un super-G en 2018.

Hintermann confirme

Vainqueur en 2011, Didier Défago demeure donc le seul Suisse à s'être imposé en Coupe du monde de descente à Bormio. Mais la journée fut tout de même réussie pour Swiss-Ski, qui a placé un deuxième coureur sur la «boîte»: vainqueur de l'entraînement de lundi, Niels Hintermann a en effet accroché la 3e place.

Le Zurichois a concédé 0''80 au vainqueur, réussissant comme Marco Odermatt une excellente fin de parcours. Troisième à Val Gardena dix jours plus tôt, le surprenant vainqueur du combiné de Wengen en 2017 s'offre ainsi son deuxième podium consécutif dans la discipline, son troisième au total à ce niveau.

Fin de série pour Feuz

Toujours en quête d'un premier succès à Bormio, Beat Feuz a en revanche connu une rare élimination après avoir commis une faute sur le ski intérieur à mi-course. Le quadruple détenteur du Globe de la discipline accuse ainsi 62 longueurs de retard sur le nouveau leader du classement de la spécialité, Dominik Paris.

Troisième à Lake Louise et à Beaver Creek, 5e à Val Gardena, Beat Feuz avait terminé les... 41 dernières descentes qu'il avait disputées en Coupe du monde. Sa dernière élimination remontait au mois de janvier 2017, à Kitzbühel! L'Emmentalois de 34 ans avait en outre fini dans le top 10 lors des 36 précédentes descentes, une série entamée à Lake Louise à l'automne 2017.