Adelboden : Victoire surprise de Strolz, 4 Suisses dans le top 10

ats

9.1.2022 - 14:27

L'Autrichien Johannes Strolz a remporté à la surprise générale le slalom d'Adelboden. Superbe résultat d'ensemble des Suisses avec quatre hommes dans le top 10.

Switzerland's Loic Meillard starts the second run of an alpine ski, men's World Cup slalom, in Adelboden, Switzerland, Sunday, Jan.9, 2022. (AP Photo/Gabriele Facciotti)
Loic Meillard avant sa deuxième manche de haute volée 
KEYSTONE

ats

9.1.2022 - 14:27

Si le slalom d'Adelboden était un match de foot, on pourrait dire qu'il s'agit d'une victoire 2-0 pour l'Autriche. Derrière la surprise Johannes Strolz, la Wunderteam a placé Manuel Feller à 0''17. Et sans la présence de l'Allemand Linus Strasser au troisième rang, ce sont trois Suisses qui auraient suivi les deux Autrichiens.

Attendus sur le Chuenisbärgli, les Suisses n'ont pas failli, mais il a manqué une petite étincelle pour revivre les moments de la victoire de Daniel Yule en 2020 et le succès de Marco Odermatt la veille en géant. Cette étincelle, Johannes Strolz l'a eue. Jamais mieux classé que 10e, le skieur du Vorlarlberg, 29 ans, a remporté sa première victoire en Coupe du monde parce qu'il a cru en lui. Ecarté des cadres de la fédération autrichienne pour manque de résultats, Strolz a effectué sa préparation à ses frais. Voilà pourquoi il avait les yeux mouillés au moment où il s'est rendu compte qu'il allait obtenir son premier podium.



La team Joris bien présente

Meilleur Helvète, Ramon Zenhäusern a pris la 4e place. Le géant de Bürchen a skié de manière très solide. Dommage qu'il n'ait pas su profiter de ses longs segments sur le plat pour s'offrir quelques précieux centièmes. «Surtout après les deux premiers résultats de cette saison, je suis très satisfait de cette 4e place, a relevé le Haut-Valaisan au micro de la RTS. Ca fait beaucoup de bien. Mais ça m'énerve quand même un petit peu de ne pas monter sur la boîte. Je pense que la banane avant le plat m'a coûté cette place. Mais bon, maintenant je vais pouvoir remplir tous les formulaires pour la Chine. (il rit)»



Derrière «RZ», on retrouve Luca Aerni. Le skieur des Barzettes au physique diamétralement opposé à celui de son compère cantonal produit un ski de qualité. «Je suis sur le bon chemin et ça va payer sur le mois de janvier, a-t-il admis. Tous les Suisses ont montré qu'ils pouvaient être là. Est-ce une pression en moins pour les JO? Oui...même si je n'avais pas encore trop pensé à ça. Et il n'y a pas que le ski. Avec le covid, il faut espérer ne pas le choper d'ici-là.»

Meillard et Yule en progrès

Perfectibles, Loïc Meillard et Daniel Yule ont eux aussi maîtrisé leur course avec ce sentiment qu'il ne manque pas grand-chose pour jouer le podium. Meillard a fini 6e et Yule 8e.

Parmi les autres Suisses, on retrouve encore Tanguy Nef à la 13e place. Premier à s'élancer en deuxième manche, Marc Rochat a grignoté 12 places pour terminer 18e, mais le Vaudois aurait pu et dû réussir un beau coup sans une grosse faute à mi-parcours.

14e de la première manche, Sandro Simonet a malheureusement connu l'élimination sur le deuxième tracé.

Bilan du week-end

Clos sur une surprise, ce week-end bernois avait démarré par une évidence, celle de la forme étincelante de Marco Odermatt, meilleur skieur de la planète. Pour le public amassé dans l'aire d'arrivée, le Nidwaldien ne pouvait terminer que premier. Odi est venu, a vu et a vaincu. Le sportif suisse de l'année a vaincu la piste et la double pression d'un athlète et d'un pays derrière lui. Fort.



Le Cirque blanc se déplace maintenant dans une autre vallée bernoise pour les quatre (!) épreuves du Lauberhorn. En plus des deux descentes vendredi et samedi et du traditionnel slalom dominical, la FIS a recasé un Super-G le jeudi. Avec près de 400 points d'avance sur le Norvégien Kilde au général, Odermatt a de la marge. Mais Kilde peut tout à fait refaire une partie de son retard. Même si le patron de Wengen s'appelle Beat Feuz.



Slalom (3/9) :

  • 1. Sebastian Foss-Solevaag (NOR) et Kristoffer Jakobsen (SWE) 140.
  • 3. Johannes Strolz (AUT) et Clément Noël (FRA) 100.
  • 5. Giuliano Razzoli (ITA) 94.
  • 6. Filip Zubcic (CRO) 91.
  • Puis: 8. Daniel Yule (SUI) 82.
  • 9. Meillard 80.
  • 12. Ramon Zenhäusern (SUI) 72.
  • 15. Luca Aerni (SUI) 59.

Messieurs : Général (17/35) :

  • 1. Marco Odermatt (SUI) 845.
  • 2. Aleksander Kilde (NOR) 469.
  • 3. Matthias Mayer (AUT) 447.
  • 4. Alexis Pinturault (FRA) 382.
  • 5. Vincent Kriechmayr (AUT) 373.
  • 6. Henrik Kristoffersen (NOR) 349.
  • Puis: 8. Beat Feuz (SUI) 300.
  • 10. Loïc Meillard (SUI) 220.
  • 12. Justin Murisier (SUI) 211.
  • 14. Niels Hintermann (SUI) 191.
  • 15. Gino Caviezel (SUI) 189.
  • 27. Stefan Rogentin (SUI) 133.

ats