Djokovic et Nadal peuvent (encore) écrire l'histoire 

ATS

13.11.2020

Novak Djokovic est le favori du Masters ATP, qui se dispute pour la 12e fois consécutive – la dernière d'ailleurs – dans l'écrin de l'O2 Arena de Londres. Le Serbe vise un sixième sacre, qui lui permettrait d'égaler le record détenu par Roger Federer.

Djokovic espère égaler le record de Federer, Nadal triompher pour la première fois.
Keystone

Le Bâlois (39 ans), qui n'a joué qu'un tournoi en 2020 avant de subir deux opérations au genou droit, avait déjà manqué ce rendez-vous en 2016 après 14 participations de suite. Mais contrairement à cette année-là, Stan Wawrinka ne sera pas là pour satisfaire l'appétit automnal des supporters helvétiques.

Présents en masse à Londres ces dernières années, ceux-ci n'auraient de toute manière pas pu se rendre dans l'O2 Arena. Le huis clos sera de rigueur, comme à l'US Open ou au Masters 1000 de Paris, et la fête espérée pour cette dernière édition londonienne avant le «déménagement» du Masters à Turin n'en sera pas vraiment une.

Un premier record dans la poche...

Le spectacle devrait néanmoins être au rendez-vous. Les huit meilleurs joueurs de l'année ont encore faim de tennis au terme d'une saison qui a été interrompue pendant plus de cinq mois. En premier lieu Novak Djokovic, qui a laissé échapper le titre tant à l'US Open – où il avait été disqualifié – qu'à Roland-Garros.

Battu en trois sets par Rafael Nadal en finale à Paris, le Serbe s'est fait discret depuis. Il s'est simplement aligné à Vienne, s'assurant de terminer l'année à la 1re place mondiale en atteignant les quarts. Sa lourde défaite (6-2 6-1) subie alors face au 42e mondial Lorenzo Sonego n'a toutefois rien d'inquiétant.

Assuré d'égaler un record de Pete Sampras en bouclant une sixième saison au 1er rang de la hiérarchie, Novak Djokovic n'avait pas la tête au tennis ce jour-là, marqué par le décès d'une éminente figure de l'Eglise orthodoxe serbe. Deux semaines plus tard, il a pu faire son deuil, et il sera bien l'homme à battre à Londres.

Un deuxième à l'horizon

Sa tâche s'annonce corsée dans le groupe «Tokyo 1970», même si Diego Schwartzman (no 8) – qu'il affrontera lundi après-midi – semble être le joueur le moins dangereux du plateau. Nole retrouvera ensuite deux joueurs en forme: Daniil Medvedev (no 4), vainqueur du Masters 1000 de Paris, et Alexander Zverev (no 6), finaliste à Bercy.

Absent en 2017, Novak Djokovic reste qui plus est sur trois échecs dans le Masters. Battu en finale en 2016 et en 2018 – il avait subi la loi d'Alexander Zverev en finale cette année-là -, il avait été éliminé dès la phase de poules en 2019 après une défaite face à Roger Federer lors de la 3e journée.

Sa rage de vaincre n'en sera ainsi que décuplée. Les 1500 points récompensant un champion invaincu lui permettraient en outre de prendre le large au classement, lui qui battra le record du nombre de semaines passées au sommet de la hiérarchie (310, par Roger Federer) s'il garde la tête jusqu'au 8 mars prochain.

Dur pour Rafa

Deuxième du classement ATP avec 1980 points de moins que le Serbe, Rafael Nadal n'affiche pas les mêmes ambitions que son rival. La confiance est là, avec ce 13e sacre à Roland-Garros puis une place de demi-finaliste à Bercy où il est venu prendre ses marques en salle dans l'optique des «ATP Finals».

Mais le gaucher majorquin n'a jamais été à l'aise dans les conditions de l'indoor. Il a conquis un seul de ses 86 titres en salle (il y a 15 ans à Madrid!), et n'a joué que deux finales au Masters (2010 et 2013). Pas de quoi bomber le torse à l'heure de rentrer dans l'O2 Arena, même l'Espagnol ambitionnera évidemment de décrocher le dernier grand titre manquant à son palmarès.



Rafael Nadal en découdra dès dimanche soir avec l'homme en forme de cette fin de saison, Andrey Rublev (no 7), vainqueur de cinq titres en 2020 dont deux décrochés en octobre (St-Petersbourg et Vienne). Une défaite face au Russe, dont la série victorieuse a été stoppée par Stan Wawrinka à Bercy, le placerait dos au mur.

Car ce sont les deux finalistes du Masters 2019 qui complètent ce groupe. Tenant du titre, Stefanos Tsitsipas (no 5) retrouvera ainsi Dominic Thiem (no 3) dimanche à 15h. Le Grec, certes décevant depuis son accession au dernier carré à Roland-Garros, et l'Autrichien, sacré à l'US Open, ont les moyens de faire aussi bien qu'en 2019.

Retour à la page d'accueilRetour au sport