La tension monte autour de l'Open d'Australie

blue Sports, GG

5.1.2021

Les joueurs doivent se rendre en Australie dans une dizaine de jours mais les modalités de voyage tardent à être divulguées. Inquiétant.

Le déplacement en Australie ne sera pas de tout repos pour Stan et Cie
Keystone

Les meilleurs joueurs et joueuses du circuit commencent à s'impatienter. Alors qu'ils devraient rallier Melbourne pour y observer une stricte quarantaine autour du 15 janvier, ils n'ont plus reçu d'informations concernant les modalités de leur voyage depuis le début du mois de décembre. Interrogé par le journal "L'Equipe", un joueur anonyme ne cache pas ses doutes. "Nous n'avons rien reçu. Absolument rien. Ni pour nous inquiéter. Ni pour nous rassurer. Mais il ne reste que dix jours avant de partir", explique-t-il.

Pour mémoire, les dernières instructions dévoilées aux joueurs concernant leur déplacement aux Antipodes rapportaient que des vols charters allaient être affrétés par la fédération australienne. Ces derniers devaient décoller de Dubaï, Singapour ou Los Angeles.    

Ce silence pesant des organisateurs est certainement dû à la recrudescence des cas de coronavirus observée dans l'Etat de Victoria où se trouve Melbourne. De plus, pour couronner le tout, les autorités sportives de la ville doivent faire face à une plainte des 36 propriétaires d'un appartement situé dans le même bâtiment que l'hôtel dans lequel les joueurs devront se mettre en quarantaine. Les plaignants ont des craintes concernant leur santé et estiment qu'ils n'ont pas été correctement consultés par les organisateurs du tournoi. Ces derniers se sont donc mis à la recherche d'autres alternatives.

Malgré tout, les signes sont plutôt inquiétants à un mois du début de l'Open d'Australie.      

Retour à la page d'accueilRetour au sport