Mats Wilander : "On dirait que Federer n'a pas à travailler si dur"

Nicolas Larchevêque

29.11.2021

Nicolas Larchevêque

29.11.2021

Consultant chez «Eurosport», Mats Wilander s'est penché sur le cas Roger Federer, éloigné des courts depuis le dernier Wimbledon. Si la légende du tennis suédois n'imagine pas le Bâlois prendre sa retraite, il a de sérieux doutes quant à la compétitivité de ce dernier après de long mois d'absence.

Il faudra s'armer de patience pour voir à nouveau Roger Federer sur un court de tennis.
Keystone

Reviendra ou ne reviendra pas ? C'est la question que se posent de nombreux amateurs de tennis et fans de Roger Federer. Enclin à des problèmes de genou récurrents, le Bâlois n'est plus réapparu sur un court depuis le dernier Wimbledon et sa cuisante défaite en quarts de finale contre Hubert Hurkacz (3-6 6-7 0-6). Et son absence risque d'être encore longue.

En effet, le vainqueur de 20 titres en Grand Chelem a lui-même récemment confié qu'il serait «incroyablement surpris de jouer» lors de l'édition 2022 du tournoi britannique en juin prochain. D'ici là, le Suisse - qui aura presque 41 ans - comptera seulement... 13 apparitions sur le circuit ATP en deux ans et demi (de février 2020 à août 2022). De quoi émettre certains doutes.



Interrogé sur le sujet par «Eurosport», Mats Wilander est ainsi convaincu du retour de Roger Federer en 2022. En revanche, le Suèdois de 57 ans a émis de sérieuses craintes concernant le niveau de compétitivité du Maestro.

«Je pense que s'il continue à le dire lui-même, il a l'état d'esprit pour y arriver. Je ne pense pas que Roger Federer jouera trop de matches sur le circuit, sauf s'il prend conscience qu'il a encore une chance, peut-être pas de gagner un Grand Chelem ou d'aller en finale, mais de gagner trois ou quatre matches d'affilée au meilleur des cinq sets. Dans ce cas-là, je pense que, dans son esprit, ça vaudra le coup de revenir», a alors estimé le détenteur de 7 trophées en Majeur.

Reste également la question de l'état physique de Federer après près d'une année d'arrêt. «Je ne sais pas vraiment à quel point son jeu est exigeant physiquement. Il donne l'impression que c'est très fluide, presque doux, quand il joue. On dirait qu'il n'a pas à travailler si dur, du moins sur le plan physique. Il ne se lasse pas. Il sait écouter son corps, mais ça devient de plus en plus difficile (à son âge)», a ajouté Wilander.

Le plus grand problème de Federer ? Medvedev et Zverev

Mais pour ce dernier, le plus grand défi de «Rodg'» sera de voir s'il tient encore la route face à la nouvelle génération. Celle-ci a gagné en maturité depuis deux saisons, comme l'illustrent la victoire de Daniil Medvedev à l'US Open ou encore le sacre olympique d'Alexander Zverev. Deux joueurs qui ont sérieusement bousculé Novak Djokovic ces derniers temps, pourtant numéro un mondial et toujours à son meilleur niveau. Alors qu'en sera-t-il pour Federer ?

«Je pense que son plus grand problème, c'est que les joueurs comme Alexander Zverev et Daniil Medvedev, et ceux qui poussent derrière (Casper Ruud ou Jannik Sinner par exemple), jouent un tennis de plus en plus puissant. Bien sûr, Federer a son service pour le soulager, mais la question est de savoir si c'est une arme si importante en comparaison de ce que peuvent proposer désormais un Zverev ou un Medvedev», s'est ainsi demandé Wilander.

Et être capable de battre des membres du top mondial sera nécessaire pour Federer, qui n'a de cesse répété qu'il ne voulait pas revenir pour faire uniquement de la figuration. Son «rêve ultime» étant de rejouer une finale de Grand Chelem. «En fait, j'y crois encore. Je crois à ce genre de miracles», avait-il avoué mi-novembre. Réalisable ?

«Ce sera le moment de vérité. Roger Federer ne saura ce qu'il peut espérer que s'il joue au moins un match en deux sets ou trois sets gagnants contre l'un de ces gars-là (ndlr : Medvedev et Zverev). Mais je pense que nous le reverrons, parce que je suis sûr qu'il est curieux de savoir si ce défi de l'ultime come-back peut être relevé à 41 ans», a conclu Mats Wilander. En attendant le retour tant espéré de Roger Federer...