Pas de pitié pour Tomic à moins que....

Teleclub NB

22.7.2019

Le couperet est tombé pour Bernard Tomic. Les organisateurs de Wimbledon ont réaffirmé leur décision suite à la non-combativité de l'Australien au 1er tour du tournoi.

Bernard Tomic va devoir passer à la caisse.
Keystone

Éliminé en 58 minutes au 1er tour de Wimbledon par Jo-Wilfried Tsonga, Tomic s'était vu infliger une amende de 55'000 francs, soit l'équivalent de ses gains dans le tournoi.

Offusqué, l'Australien avait alors fait appel de cette décision mais aujourd'hui la réponse des Anglais est tombée comme un fruit mûr.

"Un simple examen de son comportement dans d'autres tournois du Grand Chelem, sans parler des autres tournois, est une preuve plus que suffisante pour considérer qu'il est inacceptable de lui retirer son amende. Il n'y a pas de preuve, par le passé, pour conforter la théorie selon laquelle il pourrait modifier son comportement." a déclaré au New York Times Bill Babcock, directeur du conseil qui a pris la décision.

Un petit geste en cas de bonne conduite

Toutefois, le comité a fait une fleur à Tomic. Si l'Australien évite toute sanction lors des huit prochains tournois du Grand Chelem, il se verra rembourser 25% de l'amende.

Une fleur qui ne réjouit pas l'acuel 17e mondial. "Je me fiche de ce montant, je me soucie de ce qui est bon pour le tennis et c'est injuste ", a déclaré Tomic qui contestera une nouvelle fois cette décision devant les instances compétentes du tennis mondial.

Retour à la page d'accueilRetour au sport