Roland-Garros Swiatek triomphe pour la troisième fois à Paris

ats

10.6.2023 - 18:02

Iga Swiatek (no 1) a conquis samedi son troisième titre à Roland-Garros, le quatrième au total en Grand Chelem. Déjà sacrée Porte d'Auteuil en 2020 et en 2022, la Polonaise a battu la Tchèque Karolina Muchova (WTA 43) 6-2 5-7 6-4 au terme d'une finale passionnante qui a duré 2h46'.

ats

10.6.2023 - 18:02

Le palmarès parisien d'Iga Swiatek est impressionnant. A tout juste 22 ans, elle a déjà fait aussi bien que Serena Williams, Monica Seles ou Arantxa Sanchez-Vicario avec trois titres décrochés sur la terre battue parisienne. Seules cinq femmes ont triomphé plus souvent à Roland-Garros, la recordwoman étant Chris Evert (7).

La domination de la Polonaise sur cette surface est pourtant moins flagrante qu'un an plus tôt: elle a conquis un seul titre (à Stuttgart) en trois tournois de préparation en 2023, alors qu'elle avait remporté ses deux tournois préparatoires en 2022 (Stuttgart et Rome). Mais le résultat final est le même.

Muchova proche de l'exploit

Il s'en est pourtant fallu de peu pour qu'Iga Swiatek ne chute de son piédestal durant cette quinzaine. La gauchère brésilienne Beatriz Haddad Maia avait ainsi bénéficié d'une balle d'égalisation à un set partout dans leur demi-finale, avant de perdre quatre des cinq derniers points du match.

Karolina Muchova est parvenue à faire douter encore plus Iga Swiatek, alors que cette dernière menait tranquillement 6-2 3-0 en finale. La Tchèque de 26 ans, qui jouait sa première finale majeure, a même bénéficié d'une balle de break à 4-4 dans la manche décisive, après avoir mené 2-0 puis 4-3 service à suivre dans cet ultime set.

Iga Swiatek a néanmoins su retrouver tout son calme après avoir frisé la correctionnelle. Et elle s'est montrée bien plus solide que son adversaire dans le «money time»: elle a bénéficié d'une double faute de Karolina Muchova pour conclure sur sa première balle de match. Une issue bien cruelle pour une Tchèque méritante.

Comme Henin

Malmenée samedi, Iga Swiatek peut néanmoins savourer. Egalement sacrée à New York en septembre dernier, elle est toujours invaincue dans les finales de Grand Chelem. Ses rivales progressent, mais elle possédera toujours près de 1000 points d'avance sur Aryna Sabalenka au classement, et près de 4000 de plus qu'Elena Rybakina qui sera 3e.

Et la marge de progression de la Polonaise, véritable bourreau de travail, reste grande. Surtout sur herbe, mais aussi sur les surfaces dures. Les défis ne vont pas manquer pour une femme qui est devenue la première joueuse à défendre victorieusement son titre à Roland-Garros depuis Justine Henin (2005, 2006, 2007).

Iga Swiatek pourra d'ailleurs tenter d'égaler cette même Justine Henin, victorieuse à quatre reprises à Roland-Garros (en 2003 également), dès l'année prochaine. D'ici là, elle cherchera à se rapprocher du total de l'ex-no 1 mondial belge, qui avait remporté sept trophées majeurs durant sa carrière.

ats