Tsitsipas nouveau "Maître" du tennis mondial!

17.11.2019 - 21:49, ATS

Stefanos Tsitsipas tient sa première couronne au Masters! Le Grec a renversé l'Autrichien Dominic Thiem en finale du tournoi des Maîtres (6-7 6-2 7-6). A 21 ans, le numéro 6 mondial décroche ainsi à Londres le titre le plus important de sa jeune carrière.

La consécration pour Tsitsipas! Le Grec titré au Masters
2:30

La consécration pour Tsitsipas! Le Grec titré au Masters

Stefanos Tsitsipas a écrit la plus belle page de sa jeune carrière à Londres. Le Grec de 21 ans a battu en finale Dominic Thiem au bout du suspense (6-7 6-2 7-6).

17.11.2019

Septième néophyte de l'histoire à enlever le Masters, Stefanos Tsitsipas a pris date à Londres. Le Grec de 21 ans est appelé à étoffer très vite son palmarès ces prochains mois.

Au lendemain de son succès 6-3 6-4 en demi-finale devant Roger Federer, Stefanos Tsitsipas s'est imposé 6-7 (6/8) 6-2 7-6 (7/4) devant Dominic Thiem pour cueillir, bien sûr, le plus grand titre d'une carrière qui s'annonce magnifique.

Plus fort physiquement, Stefanos Tsitsipas a eu l'immense mérite de rebondir parfaitement après la perte d'un premier set qu'il avait pourtant dominé aux points. Il a su, également, conserver une très grande maîtrise nerveuse dans le troisième set qui l'a vu réussir le premier break et mener aussi 4/1 dans le jeu décisif avant que son adversaire ne recolle les deux fois au score.

Mais à 4/4, Dominic Thiem devait commettre une erreur fatale en coup droit pour ouvrir à nouveau la porte à son adversaire. Cette fois, Stefanos Tsitsipas ne laissait pas passer l'occasion de remporter cette finale qui opposait pour la première fois depuis la rencontre entre Roger Federer et James Blake en 2006 deux adeptes du revers à une main.

«Bourreau» déjà de Roger Federer à Melbourne où il s'était hissé dans le dernier carré pour lancer parfaitement son année, Stefanos Tsitsipas a été vraiment l'homme fort de ce Masters.

Victorieux de Daniil Medvedev et d'Alexander Zverev en phase de poules avant d'offrir une réplique remarquable vendredi à Rafael Nadal dans un match qui était presque sans enjeu pour lui – il était déjà qualifié pour les demi-finales -, le Grec est apparu aussi fort que Hercule à Londres. Par la violence de ses frappes, notamment en revers, et par son goût du risque, il a su pleinement exploiter des conditions de jeu très rapide pour laminer ses adversaires.

Retour à la page d'accueilRetour au sport

Plus d'articles