Saga Djokovic : En cas de victoire,  le Serbe livrera le plus grand défi de sa carrière

ld, ats

14.1.2022 - 15:49

Jouera ? Jouera pas ? La saga Djokovic ne finit pas de jeter un voile sur l'édition 2022 de l'Open d'Australie, dont les trois coups seront donnés ce lundi à Melbourne.

Open d’Australie : le visa de Novak Djokovic de nouveau annulé

Open d’Australie : le visa de Novak Djokovic de nouveau annulé

Le gouvernement australien a relancé vendredi la saga Djokovic en annulant une nouvelle fois son visa, ce qui pourrait conduire, sauf rebondissement, à son expulsion du pays.

14.01.2022

ld, ats

14.1.2022 - 15:49

Novak Djokovic a vu, vendredi en fin d'après-midi, son visa annulé une seconde fois. La décision a été prise par le ministre de l'Immigration du gouvernement fédéral Alex Hawke. Le Serbe pourrait également être frappé d'une interdiction d'entrée dans le territoire de trois ans.

Mais le combat juridique ne fait que commencer. L'armée d'avocats de Novak Djokovic va tout faire pour annuler une nouvelle fois cette décision afin de lui permettre de jouer cet Open d'Australie.

Le plus grand défi de sa carrière

S'il gagne à nouveau devant les tribunaux, Novak Djokovic livrera sans aucun doute le plus grand défi de sa carrière. Il fera face à l'hostilité du public australien durant toute la quinzaine, et également à celle de ses pairs.

Un récent sondage a révélé que 83 % des Australiens souhaitent le voir monter dans le premier avion vers Belgrade. A entendre le discours d'un Stefanos Tsitsipas, on sent bien, par ailleurs, que le vestiaire ne goûte guère aux diverses manoeuvres du no 1 mondial en ces temps de pandémie.

Le poids de l'enjeu explique sans doute pourquoi Novak Djokovic n'a pas hésité à franchir la ligne rouge pour jouer à tout prix en Australie.

Victorieux de huit des treize derniers tournois du Grand Chelem, le Serbe vise la passe de dix à Melbourne Park et, bien sûr, un 21e titre majeur qui lui permettra de laisser – enfin – Roger Federer et Rafael Nadal à une longueur.

Rafael Nadal a-t-il toujours le souffle ?

Un Rafael Nadal qui nourrit également les plus grandes ambitions à Melbourne. Après une année 2021 «blanche», le Majorquin peut, lui aussi, devenir le seul recordman des titres du Grand Chelem s'il signe à Melbourne une deuxième victoire... treize ans après son succès en cinq sets devant Roger Federer dans une finale homérique.

Titré la semaine dernière dans le tournoi ATP 250 disputé à Melbourne Park, le Majorquin a-t-il toujours le souffle pour voir la ligne d'arrivée d'un Grand Chelem ? Le doute est permis, d'autant plus que son tableau est particulièrement relevé.

«Bourreau» de Novak Djokovic en septembre dernier en finale de l'US Open dans une rencontre qui aurait pu permettre au Serbe de réaliser le Grand Chelem calendaire, Daniil Medvedev s'avance bien comme le véritable favori du tournoi.

Adversaire de Henri Laaksonen au premier tour, le Russe sait désormais comment faire pour gagner un grand tournoi. Lui qui adore parfois se nourrir de l'hostilité du public pour dépasser les limites veut croire que Novak Djokovic est allé trop loin. Que le Serbe, s'il peut jouer, ne pourra pas résister à la pression et aux tourmentes avec lesquelles il devra composer.

Une finale avant la lettre au 4e tour

Dans le simple dames, la finale avant la lettre devrait se disputer à la hauteur du... quatrième tour déjà. Le choc programmé en huitième de finale entre la tenante du titre Naomi Osaka et le no 1 mondial Ashleigh Barty devrait, logiquement, désigner la lauréate du tournoi.

Mais il convient vraiment d'employer le conditionnel lorsque l'on sait que les dix-huit derniers tournois du Grand Chelem ont souri à... onze reprises à une joueuse qui n'avait pas encore conquis un seul des quatre titres majeurs.

Belinda Bencic sera-t-elle la douzième «newcomer» ? La Saint-Galloise a démontré l'an dernier aux Jeux de Tokyo qu'elle était armée pour marcher sur les traces d'une Emma Raducanu, la gagnante du dernier US Open, ou d'une Barbora Krejcikova, titrée au printemps dernier Roland-Garros.

La tête de série no 22 est toutefois confrontée à un problème majeur. Elle figure dans le quart du tableau de Naomi Osaka et d'Ashleigh Barty. Elle devra donc vraisemblablement battre les deux grandes favorites du tournoi pour se hisser en quart de finale. Si elle y parvient, aura-t-elle encore de l'essence dans le réservoir ?

ATS, par Laurent Ducret

ld, ats