Open d'Australie

Open d'Australie : une triste première pour la Suisse depuis 1995

ats

18.1.2022 - 11:39

Pour la première fois depuis 1995, aucun joueur suisse ne sera à l'appel du deuxième tour du simple messieurs de l'Open d'Australie. En l'absence de Roger Federer et de Stan Wawrinka et aussi en raison de la «jeunesse» du grand espoir Dominic Stricker, ce constat n'a rien de surprenant.

En l'absence de Roger Federer et de Stan Wawrinka, ce constat n'a rien de surprenant.
KEYSTONE

ats

18.1.2022 - 11:39

Il aurait fallu un exploit gigantesque de Henri Laaksonen (ATP 91) pour perpétuer cette présence helvétique. Sur la Rod Laver Arena, le Schaffhousois est resté loin du compte face au no 2 mondial Daniil Medvedev. Battu 6-1 6-3 7-6 (7/3), il n'aura pas vraiment poussé le Russe dans ses derniers retranchements même s'il fut à deux points du gain de la troisième manche à 5-4 30-30 sur le service adverse. Tranquillement, Daniil Medvedev a armé deux premières balles imparables pour fermer la porte. Pas sûr que le Russe trouvera au deuxième tour un adversaire aussi placide que Henri Laaksonen. Il affrontera, en effet, Nick Kyrgios (ATP 114) et sa douce folie dans le premier «blockbuster» de l'Open.



«Je n'ai pas bénéficié du meilleur tirage au sort avec Medevev au premier tour, sourit Henri Laaksonen. Mais ce match m'a montré tout ce qu'il me reste à faire.» Infecté par le Covid-19 en décembre, Henri Laaksonen estime retrouver peu à peu la pleine possession de ses moyens. «On l'a vu dans le troisième set, glisse-t-il. J'ai eu une petite chance de le remporter.» A lui maintenant de regagner très vite des points ATP pour consolider sa place parmi les cent premiers. D'ici le rendez-vous de Roland-Garros où il avait passé deux tours l'an dernier et gagné 115 points, il en aura moins de 200 à défendre sur les 781 qu'il possède.

Vent contraire pour les Suissesses

Stefanie Vögele (WTA 145) était également condamnée à l'exploit face à une Russe. Apparemment gênée par le vent, l'Argovienne s'est inclinée 6-3 6-1 devant Daria Kasatkina. Demi-finaliste la semaine dernière à Sydney, la joueuse de Togliatti était beaucoup trop forte pour une Stefanie Vögele qui estime avoir rempli son contrat à Melbourne avec parcours sans tache dans le tableau des qualifications.

Viktorija Golubic (WTA 40) a, elle aussi, souffert des conditions de jeu bien particulières de ce mardi. «J'avais l'impression de toujours jouer contre le vent», souligne la Zurichoise, battue 6-3 6-4 par la Chinoise Shuai Zhang (WTA 74). Et toujours bien incapable de vaincre le signe indien à l'Open d'Australie avec six éliminations au premier tour en six participations.



ats