Bencic devra se coltiner la no 1 mondiale

ATS

1.9.2019 - 06:43

Belinda Bencic relèvera ce lundi l'un des plus beaux défis de sa carrière. La Saint-Galloise affrontera la no 1 mondiale et tenante du titre Naomi Osaka à New York.

Qualifiée sans jouer pour ce huitième de finale après le forfait de l'Estonienne Anett Kontaveit malade, Belinda Bencic se heurtera à une Naomi Osaka retrouvée après des semaines d'errance. La Japonaise a, en effet, laissé une formidable impression samedi soir face à Coco Gauff (WTA 140). Elle a gagné ainsi les huit derniers jeux du match face à la merveille du tennis américain pour conclure en 65 minutes ce troisième tour qui était si attendu par le public de Flushing Meadows.

Si Naomi Osaka s'avance la favorite de ce huitième de finale, Belinda Bencic présente quelques arguments. Elle semble, en effet, avoir pris la mesure du tennis de la Japonaise avec deux victoires probantes cette année à Indian Wells et à Madrid. «Je sais ce qui m'attend, Ce match s'annonce très dur, prévient ainsi Naomi Osaka. Belinda Bencic est une grande guerrière.»

C'est déjà fini pour Nick Kyrgios

Dans le simple messieurs, Nick Kyrgios (no 28) a essuyé une nouvelle désillusion. Après deux premiers tours très «propres», l'Australien n'a pas trouvé l'ouverture devant Andrey Rublev (ATP 43), le «bourreau» de Roger Federer il y a deux semaines à Cincinnati. Battu 7-6 7-6 6-3 par le Russe qui n'a concédé que deux balles de break sur l'ensemble de la rencontre, Nick Kyrgios peut une fois encore ranger ses rêves de grandeur au placard. Ce n'est pas à New York qu'il brillera enfin dans un tournoi du Grand Chelem...

Gaël Monfils (no 13) peut, en revanche, toujours rêvé en couleur. Le Français s'est imposé en cinq sets, 6-7 7-6 6-4 6-7 6-3, devant Denis Shapovalov (ATP 33) après 3'34'' de jeu. Joueur le mieux classé du troisième quart du tableau, il affrontera lundi l'Espagnol Pablo Andujar (ATP 70) pour une place en quart de finale. Ne pas saisir cette occasion en or relèverait de la faute professionnelle pour le «Mousquetaire».

ATS

Retour à la page d'accueilRetour au sport