Tennis

Vers un tie-break au 5e set à Wimbledon et à Melbourne?

Chris Geiger

5.9.2018

Wimbledon et l'Open d'Australie semblent déterminés à intégrer un jeu décisif dans la cinquième et dernière manche dès 2019. Pour le moment, seul l'US Open a adopté un tie-break dans le cinquième set.

Spécialiste des matches à rallonge, Kevin Anderson pourrait être sauvé par les organisateurs.
apnews

Et si une nouvelle révolution frappait prochainement le monde du tennis? Selon une information de "Reuters", relayée par "Eurosport", les organisateurs des tournois du Grand Chelem de Wimbledon et de l'Open d'Australie songeraient très sérieusement à adopter le tie-break dans le 5e set.

Cette démarche, qui pourrait être mise en place dès les éditions 2019 de ces deux tournois, aurait comme but d'éviter des cinquièmes et dernières manches interminables et donc d'épargner la santé des joueurs.

Les matches Kevin Anderson - John Isner (26-24 dans le 5e set, en 2018) ou John Isner - Nicolas Mahut (70-68 dans l'ultime manche, en 2010) à Londres ont sûrement pousser les organisateurs à copier l'US Open, seul majeur à avoir déjà intégré cette règle.  

Reste à convaincre les principaux intéressés, à savoir les entraîneurs et les joueurs. Ces derniers ne semblent pas forcément contre un tel changement. "Il y a bien sûr des pros et des antis, mais j’ai entendu dire qu’ils en parlaient, a expliqué le Sud-Africain. Ce serait intéressant de voir ce qu’ils pourraient proposer. Et l’Australie aussi, potentiellement".

Retour à la page d'accueil