Ligue des champions : une absence qui pèse lourd sur YB

ATS

3.11.2021 - 13:58

ATS

3.11.2021 - 13:58

La défaite des Young Boys mardi contre Villarreal (2-0) en Ligue des champions a mis en relief le manque de force de percussion des Bernois. L'absence de Jean-Pierre Nsame se fait cruellement sentir.

Villarreal - Young Boys 2-0

Villarreal - Young Boys 2-0

Ligue des champions / 4e journée / Groupe F

02.11.2021

L'ex-Servettien, victime d'une rupture d'un tendon d'Achille à mi-mai, ne devrait pas retrouver les terrains avant le 2e tour de Super League. Privé ainsi de son meilleur buteur ainsi que de son défenseur et capitaine Fabian Lustenberger de même que, depuis peu, de son gardien David von Ballmoos, YB va decrescendo ces dernières semaines. Bien jouer, comme mardi en Espagne, ne lui suffit plus pour s'imposer.

Les absences sont d'autant plus dures à encaisser que les Bernois ont accumulé 24 matches depuis la mi-juillet, une charge que peu d'équipes européennes connaissent.



Les joueurs et le coach David Wagner préfèrent ne pas s'étendre sur ces problèmes. «Bien sûr que Jean-Pierre nous manque. Mais nous avons d'autres joueurs capables de marquer», a observé le milieu de terrain Michel Aebischer après la défaite contre Villarreal, la troisième d'affilée en Ligue des Champions.

Les douze buts inscrits fin septembre et début octobre contre Lausanne (6-1) et Servette (6-0) en Championnat confirment ces dires. Mais la multiplication des «semaines anglaises» (trois matches en huit jours) finit par entamer les forces.

Carences offensives

Les Bernois estiment en outre avoir été privés d'un penalty qui leur semblait évident mardi, après une faute dans la surface de Pau Torres sur Meschack Elia à la 68e.

Mais les joueurs peuvent aussi s'en vouloir d'avoir vendangé plusieurs belles opportunités. Fabian Rieder a eu deux fois le 1-1 au bout du pied, et Christian Fassnacht a vu son coup de tête de la 55e finir au fond des filets avant d'être invalidé.



«Au bilan, nous avons vraiment bien joué, nous avons largement empêché l'adversaire d'entrer dans nos 16 mètres et eu pas mal d'occasions, mais nous avons malheureusement perdu», a déclaré David Wagner. «Nous n'avons pas été récompensés de nos efforts car nous avons péché à la finition.»

Déjà, lors de la réception de Villarreal, YB avait manqué de tranchant (défaite 1-4). Il est permis de se demander où les Bernois en seraient s'ils pouvaient compter sur Nsame.

Ce ne sont que regrets et vaines hypothèses. Les deux derniers matches de poule, contre Atalanta et Manchester United, pourraient avoir un impact non seulement sur le destin européen des Bernois mais aussi sur leur parcours en Championnat.

ATS