Technologie IBM envisage de remplacer de nombreux emplois par l'IA

ATS

3.5.2023 - 01:41

Le patron d'IBM envisage de réduire drastiquement le personnel administratif du géant informatique pour le remplacer par l'intelligence artificielle (IA) et des techniques d'automatisation. Il prévoit un gel des recrutements dans ce département.

IBM devrait licencier 5000 employés cet hiver, d'après Bloomberg, mais a en parallèle embauché 7000 personnes au premier trimestre (archives).
IBM devrait licencier 5000 employés cet hiver, d'après Bloomberg, mais a en parallèle embauché 7000 personnes au premier trimestre (archives).
ATS

3.5.2023 - 01:41

«Il me semble que 30% [des 26'000 employés administratifs] pourraient facilement être remplacés par l'IA et l'automatisation sur une période de cinq ans», a déclaré Arvind Krishna à Bloomberg lundi.

Le personnel administratif représente une fraction des quelque 260'000 salariés du groupe américain. «Il n'y a pas de pause générale des embauches», a précisé mardi un porte-parole d'IBM.

«IBM a une politique de recrutement très réfléchie, concentrée sur les postes qui génèrent des revenus. Nous sommes très sélectifs quand il s'agit de positions qui ne concernent pas directement nos clients ou la technologie. Nous avons des milliers de postes à pourvoir en ce moment», a-t-il ajouté.

300 millions d'emplois menacés

Comme de nombreuses entreprises de la technologie, IBM a mis en place un plan social cet hiver. Le groupe devrait licencier 5000 employés en tout, d'après Bloomberg, mais a en parallèle embauché 7000 personnes au premier trimestre.

Le pionnier de l'IA générative OpenAI a démontré avec son interface ChatGPT et d'autres outils que ces nouvelles technologies sont capables de rédiger des emails, de créer des sites en ligne, de générer des lignes de code et, en général, d'exécuter de nombreuses tâches répétitives.

En mars, une étude de Goldman Sachs a affirmé que quelque 300 millions d'emplois pourraient être remplacés par l'automatisation informatique et l'IA.

ATS