Les Hôpitaux de Paris victimes d'une cyberattaque

AFP

26.3.2020 - 00:00

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), chargée de gérer 39 hôpitaux publics en Île-de-France, a été victime le 22 mars 2020 d'une attaque informatique, en pleine crise du coronavirus
Source: AFP/Archives

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), chargée de gérer 39 hôpitaux publics en Île-de-France, a été victime dimanche d'une attaque informatique, en pleine crise du coronavirus, ont indiqué à l'AFP des sources concordantes, confirmant une information de lexpress.fr.

«L'AP-HP a subi dimanche 22 mars 2020 en fin de matinée une attaque par déni de service», consistant à générer une grande quantité de connexions simultanées pour surcharger les serveurs, «sur deux de ses adresses Internet», a expliqué l'établissement public.

Cette attaque, qui a duré une heure, «a été gérée par le prestataire de l'AP-HP et n'a jamais atteint ses infrastructures», a ajouté l'AP-HP.

Selon un responsable de l'Agence de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), «l'incident a été géré rapidement et efficacement par les équipes de l'AP-HP, sans impact critique». «La situation est revenue à la normale», a-t-il ajouté.

Durant l'attaque, le prestataire a décidé de diminuer les accès internet «pour gérer au mieux la situation», ce qui a eu pour conséquence de bloquer l'accès externe à la messagerie, à Skype ainsi que l'accès externe aux applications de l'AP-HP, précise l'établissement public.

Tous les accès hors Europe ont par ailleurs été bloqués, «ce qui a arrêté l'attaque et a permis un redémarrage progressif des accès internet», ajoute-t-il.

Une enquête judiciaire pour «accès et maintien dans un système de traitement automatisé de données mis en oeuvre par l'Etat» et «entrave au fonctionnement d'un système de traitement automatisé de données mis en oeuvre par l'Etat» a été ouverte, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

L'AP-HP est en première ligne face à l'épidémie de Covid-19, pour laquelle 7.240 personnes ont été hospitalisées en France, dont 1.746 en réanimation, selon un point établi dimanche soir.

Voici comment sécuriser son compte Facebook

Retour à la page d'accueil