Une personne sur dix croit en une théorie conspirationniste

ATS

7.4.2021 - 17:03

Virus créé en laboratoire, arme biologique chinoise, complot visant à surveiller la population, la pandémie de coronavirus favorise les théories conspirationnistes. Environ 10% des personnes interrogées approuvent fortement l'une ou l'autre de ces thèses, selon un sondage de chercheurs bâlois.

Reporter sans frontière vient de déposer une plainte contre Facebook pour «prolifération massive» des messages de haine et de fausses informations.
Environ 10% des personnes interrogées approuvent fortement l'une ou l'autre de ces thèses, selon un sondage de chercheurs bâlois. (image symbolique)
KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

ATS

7.4.2021 - 17:03

L'équipe de Sarah Kuhn et Thea Zander-Schellenberg à l'Université de Bâle a mené l'été dernier une enquête anonymisée en ligne auprès de 1600 personnes en Suisse alémanique et en Allemagne, a indiqué mercredi l'alma mater bâloise dans un communiqué.

Résultat: 10% des sondés approuvaient fortement l'une ou l'autre de ces théories, 20% supplémentaires peu ou modérément et 70% pas du tout. La répartition était identique en Suisse et en Allemagne. Aucune différence entre les sexes n'a été relevée, selon ces travaux publiés dans la revue Psychological Medicine.

« Pour détruire l'Occident...»

Parmi les 49 théories soumises aux participants figuraient notamment: «Le virus est une arme biologique développée par la Chine pour détruire l'Occident», «Les tests d'anticorps sont un complot pour récolter notre ADN» ou encore «La véritable raison du confinement est d'imposer une surveillance de masse».

Les thèses qui ont suscité le plus d'approbation sont celles mettant en doute la version officielle sur l'origine du virus. En Suisse alémanique, la théorie selon laquelle les entreprises pharmaceutiques auraient créé le virus pour tirer profit des vaccins suscitait davantage d'approbation qu'en Allemagne.