YouTube interdit désormais les pubs pour les paris sportifs

Relax

17.6.2021 - 08:02

Les interdictions de publicités politiques pour les paris sportifs, l'alcool et les médicaments concerneront également l'application mobile de YouTube.
NiP STUDIO / Shutterstock

YouTube surprend. Alors que l'Euro 2021 bat son plein, la plateforme de vidéo en streaming ne compte plus faire la promotion des paris sportifs. Une décision qui surprend et qui s'étend même à la sphère politique et aux publicités liées à l'alcool.

Relax

17.6.2021 - 08:02

Les internautes ne verront plus de publicités pour les paris sportifs et les casinos sur la page d'accueil de YouTube. Le géant américain a annoncé ne plus autoriser l'achat de son espace publicitaire en tête de sa page d'accueil pour les contenus promouvant les paris, mais également les contenus politiques relatifs aux différentes élections et aux candidats, ainsi que la vente d'alcool et ce même avec des contenus informationnels. En plus de ces interdictions listées sur sa page Google, YouTube infligera la même sanction aux pubs pour des médicaments : «Les annonces Masthead YouTube sont les annonces que les utilisateurs de YouTube voient en haut de la page d'accueil YouTube. Ce type d'annonce est l'emplacement publicitaire Google le plus important disponible pour les annonceurs», a expliqué la firme.

Pour éviter les polémiques?

Une décision justifiée pour offrir une meilleure expérience pour ses utilisateurs mais qui, surtout, arrive après des mois de critiques. Comme l'a rappelé The Verge, l'ancien président Donald Trump avait suscité l'indignation après avoir acheté, pourtant en toute légalité, l'espace publicitaire sur la page d'accueil lors des élections présidentielles américaines en novembre 2020 pendant trois jours.

En France, alors que l'Euro 2021 a débuté, la polémique sur l'importance des publicités pour les sites de paris sportifs ne cesse de prendre de l'ampleur et de pointer du doigt la responsabilité de ces sites.

Pourtant YouTube prévient tout de même que ce genre de publicités pourra être potentiellement encore à ce jour toujours autorisé sur Google: «Les exigences relatives au contenu des bannières Masthead YouTube peuvent être plus restrictives que celles applicables aux autres plateformes et surfaces, ce qui signifie que les éléments d'annonce Masthead YouTube refusés peuvent continuer à être diffusés sur les autres propriétés détenues et exploitées par Google». En 2020, Google avait déjà annoncé limiter le nombre de publicités pour l'alcool et les paris sportifs.