Ireland Baldwin

«J'ai été violée quand j'étais adolescente»

Covermedia

29.6.2022 - 13:26

Ireland Baldwin a révélé avoir été violée lorsqu'elle était adolescente. Le mannequin s'est confié dans une vidéo TikTok en réaction à l'annulation de l'arrêt Roe v. Wade.

Covermedia

29.6.2022 - 13:26

Ireland Baldwin a abordé son viol et son avortement à la suite de l'annulation par la Cour suprême des États-Unis de l'arrêt Roe v. Wade.

Le mannequin a expliqué dimanche (26 juin 22) dans une vidéo TikTok qu'elle voulait prendre la parole pour aider d'autres femmes à se sentir «soutenues et aimées» après que la Cour suprême a révoqué vendredi le droit constitutionnel à l'avortement.

«J'ai été violée quand j'étais adolescente. J'étais complètement inconsciente quand c'est arrivé, et ça a changé le cours du reste de ma vie, a-t-elle confié. Je n'en ai jamais parlé à personne à l'époque, pas pendant des années. La seule personne qui était au courant était une infirmière qui m'a soignée peu de temps après. Et je n'en ai même pas parlé à mon propre petit ami à l'époque. Pas à mes parents. Personne. J'ai gardé ce secret en moi pendant des années. J'ai perdu le contrôle de ma vie. J'ai bu beaucoup plus. J'ai fait la fête beaucoup plus. J'ai pratiquement fait tout ce que j'ai pu pour me distraire.»

La fille d'Alec Baldwin et de Kim Basinger a déclaré que les débats entourant le droit à l'avortement lui avaient fait penser à ce qu'elle aurait fait si elle était tombée enceinte et avait dû élever un bébé «pendant tout ce qu'(elle) traversait à l'époque.»

Elle a indiqué que même avec toutes les «ressources médicales, l'argent et le soutien» auxquels elle a accès, l'expérience «aurait simplement été traumatisante et impossible».

Elle a ensuite révélé qu'elle s'était fait avorter des années plus tard après être tombée enceinte alors qu'elle était dans une relation «très malheureuse». «J'ai choisi de me faire avorter parce que je sais exactement ce que c'est que de naître entre deux personnes qui se détestent, a-t-elle expliqué. Mais choisir d'élever un bébé sans ma propre sécurité financière, sans un partenaire aimant et qui me soutient, ça n'allait pas marcher pour moi. Je me suis choisie, et je me choisirais encore. C'est ta vie, c'est ton choix.»

Covermedia