Britney Spears est-elle vraiment prisonnière?

AllTheContent

18.2.2021

Britney Spears à Hollywood en juillet 2019
Britney Spears à Hollywood en juillet 2019
AFP/Archives

L’affaire Britney Spears a fait la une des médias people. Aujourd’hui, ses fans s’inquiètent. Toujours sous la tutelle de son père, James Spears, Britney voudrait retrouver sa liberté. Retour sur l’affaire et son début de dénouement.

Que s’est-il passé?

Comme l’a rappelé «RTL», Britney Spears a été mise sous tutelle en 2008, un an après sa séparation avec Kevin Federline. La star a également perdu la garde de ses enfants. A la suite de ces évènements, la jeune femme perd pied. Elle fait une cure de désintoxication et se rase le crâne alors qu’elle est suivie par les paparazzis. C’est à ce moment que James Spears, son père, demande une tutelle temporaire. Cette tutelle deviendra ensuite permanente. Toujours selon «RTL», pendant la tutelle, Britney doit avoir l’autorisation de son père pour sortir de sa maison, conduire sa voiture, dépenser son argent ou gérer sa carrière.

Cette situation semble durer. Comme le souligne «Elle», la tutelle devait prendre fin le 22 août 2020. Cependant, le tribunal a prolongé la mesure jusqu’en février 2021. Britney Spears souhaiterait toujours reprendre le contrôle de sa vie, même si ce n’est qu’en partie.

Des fans très inquiets

Aux Etats-Unis et dans le monde entier, les fans pensent que Britney est en danger et soutiennent leur idole. Le hashtag #FreeBritney est né, il est très utilisé sur les réseaux sociaux. Comme le rappelle «Closer», les fans ne sont pas les seuls à apporter leur soutien à la chanteuse. Justin Timberlake, qui est sorti avec la chanteuse entre 1998 et 2002, s’est adressé à la star via son compte Instagram. Et il n’est pas seul! Rose McGowan, Rebel Wilson et Taryn Manning ont elles aussi soutenu Britney. Une pétition pour lever la mise sous tutelle a même été créée en juillet dernier et a recueilli 120 000 signatures.



La vie, la carrière et la tutelle de Britney Spears ont fait l’objet d’un documentaire réalisé par «The New York Times», intitulé «Framing Britney Spears» et dont un résumé a été relayé par «Courrier International». C’est sa diffusion qui a encore relancé le mouvement #FreeBritney.

Dans ce film, selon la RTS, il est supposé que la chanteuse n'a pas le droit de s'exprimer librement, une situation qui amène les membres du mouvement #FreeBritney à penser qu'elle envoie des appels à l'aide, via  des messages codés, sur son compte Instagram. Toujours selon l'article de la RTS, le documentaire  revient sur la traque subie par la jeune Britney par la presse sexiste et misogyne.

Certains fans lui demandent dans les commentaires de porter des vêtements avec une couleur spécifique pour leur signaler qu'elle a besoin d'aide.

Par ailleurs, un autre documentaire sur la star américaine, réalisé par Netflix, doit aussi voir le jour.

Vers la fin de la tutelle?

L’affaire Britney Spears dure depuis des années, mais ces derniers mois ont été riches en événements. La chanteuse ne souhaiterait plus être sous la tutelle de son père. «Closer» souligne le fait que l’avocat de l’interprète de Baby One More Time, Samuel Ingham, a transmis au juge de Los Angeles une lettre en novembre dernier. Celle-ci indiquait que la chanteuse ne remonterait pas sur scène tant que son père s’occupera de sa carrière.

Britney Spears et son avocat avaient commencé les démarches pour que James Spears ne soit plus son tuteur. La star souhaiterait avoir une tutrice professionnelle. Le juge a donc nommé la société de conseil Bessemer Trust Co en tant que co-curateur. James Spears n’étant pas d’accord, il s’est opposé à cette décision.

Le 11 février dernier le tribunal a rejeté sa requête. Une victoire pour la chanteuse et peut-être un premier pas vers la liberté.

Retour à la page d'accueil