Heidi «made in Japan» au Musée national

17.7.2019 - 06:01, ATS

Le dessin animé japonais «Heidi» figure au coeur d'une exposition visible depuis mercredi au Musée national de Zurich. Pionnier du genre, il a fait du personnage de la fille des montagnes grisonnes un phénomène international.

Icône de la littérature pour enfants, Heidi est aussi une héroïne populaire qui a fasciné des générations de lecteurs dans le monde dès la sortie du roman de Johanna Spyri à la fin du 19e siècle. L'oeuvre a été traduite dans plus de 50 langues et continue à plaire, écrit le Musée national suisse.

Tourisme japonais en Suisse

Heidi est devenue rapidement une ambassadrice du tourisme suisse. En mettant à l'honneur la nature et sa sérénité, la vie villageoise et les paysages idylliques des montagnes, le roman a attiré les voyageurs en masse.

C'est au Japon que Heidi a remporté ses plus grands succès et ce, pour deux raisons principales: l'idéalisation des paysages alpins et le dessin animé sorti en 1974 «Heidi, petite fille des Alpes». Cette série en 52 épisodes fait figure de pionnier du style «anime», comme il est appelé au Japon. Au milieu des années 1970, elle prenait le contrepied de l'image industrielle de l'économie japonaise alors en plein essor.

Pour le public japonais, l'image des Alpes suisses reste aujourd'hui encore souvent associée au pays. La série animée Heidi, réalisée par Isao Takahata, y est pour beaucoup.

Superstar japonaise à Zurich

Visible jusqu'au 13 octobre, l'exposition «Heidi au Japon» du Musée national est consacré à la fois à la genèse du célèbre dessin animé japonais – à l'origine du succès des «anime» – et à la rencontre de deux cultures. Elle est le fruit d'une collaboration entre l'institut d'art et d'histoire de l'Université de Zurich et une équipe d'experts japonais.

Le 30 août, le Musée national organise une rencontre entre le maître des «anime» japonais Yoichi Kotabe, «père spirituel» du personnage japonais de Heidi, et le public. Superstar au Japon, impliqué dans la création du personnage de jeu «Super Mario» et du phénomène Pokémon, il évoquera l'importance du personnage de Heidi au Japon, la naissance du genre de l'«anime» et le lien culturel entre la Suisse et le Japon.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles