Bunkers secrets: le gouvernement américain a tout prévu

tsch

13.7.2018

Pour la première fois, la confrontation nucléaire n’est plus d’actualité: le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un ont célébré leur «historique» rencontre au sommet de Singapour. Le gouvernement américain continue toutefois à se préparer à la survie en cas d’urgence.

Dans le jargon de Washington, la «Continuity of Government» (COG) est le plan de continuité du gouvernement américain. Depuis le début de la course aux armements nucléaires dans les années 50, les Etats-Unis ont travaillé intensément sur des scénarios de survie pour l’élite politique du pays.

Destinés à être utilisés dans les situations d’urgence nucléaire, ils peuvent également servir en cas de chutes de météorites, d’orages magnétiques ou autres catastrophes naturelles.

Quel est le but du plan de continuité du gouvernement? Même si la fin du monde arrive, le gouvernement américain doit pouvoir continuer à fonctionner, joindre les survivants et défendre le pays contre les «ennemis de l’intérieur et de l’extérieur».

Le «Doomsday Clock» affiche minuit moins deux

En attendant, les bunkers secrets disséminés aux quatre coins du pays ne sont plus un secret pour personne. A l’abri des regards indiscrets, des bunkers gigantesques et des tours de communication résistant aux frappes nucléaires témoignent des efforts du gouvernement américain dans la région de Washington et dans d’autres parties du pays.

Le photojournaliste Jim Lo Scalzo a visité plusieurs de ces installations et rassemblé ses plus beaux clichés dans un livre photographique étonnant. Ses clichés font froid dans le dos car ils montrent une apocalypse tout à fait concevable.

Surtout lorsqu’on sait que l’horloge de l’apocalypse, également connue sous le nom de «Doomsday Clock», affiche minuit moins deux depuis le mois de janvier. Jamais la fin de l’humanité n’a été aussi proche depuis 1953. Espérons que Donald Trump et Kim Jong-un le savent également.

Un bunker de luxe pour survivre à une guerre nucléaire

Les images du jour

Retour à la page d'accueil