Les pluies et les cendres font six morts en Equateur

ATS

14.3.2021 - 09:02

Six personnes sont mortes et quelque 350'000 autres sont affectées en Equateur par des inondations liées aux pluies saisonnières ainsi que des chutes de cendres émises par le volcan Sangay, a annoncé samedi le service de gestion des risques.

ATS

14.3.2021 - 09:02

Le Sangay est un des nombreux volcans actifs en Equateur, comme le Tungurahua et le Cotopaxi, tous deux au Sud de Quito.
ATS

«Nous soutenons la population touchée par la chute de cendres du Sangay et les inondations dans tout le pays», a tweeté le président équatorien Lenin Moreno, annonçant une restructuration des «prêts agricoles» et l'envoi d'«équipes pour aider nos paysans».

Les inondations ont détruit quelque 16'320 hectares dans plusieurs régions côtières et andines depuis le début de la saison des pluies le 1er février, affectant près de 18'000 personnes, selon le site du service de gestion des risques (SNGRE).

43'000 hectares détruits

En outre, des cendres volcaniques venues du Sangay, situé à 200 km au Sud de Quito ont détruit quelque 43'000 hectares de récoltes et affecté environ 330'000 personnes, ajoute le site. Aucune chute de cendres volcaniques n'a été enregistrée samedi, précise-t-il.

Le Sangay, avec son cône enneigé culminant à 5230 mètres, est un des nombreux volcans actifs en Equateur, comme le Tungurahua et le Cotopaxi, tous deux au Sud de Quito. Il est considéré comme étant en activité éruptive constante depuis 1628, selon l'Institut géophysique.

L'aéroport international de Guayaquil (Sud-Ouest) avait repris dimanche dernier ses activités après avoir dû fermer la semaine précédente en raison des émissions de cendres du Sangay.

ATS